La source:

Nordahl Lelandais a avoué de nouveaux détails flippants sur le meurtre de Maelys

Liana Ratsiorimanana
25 sept. 2018
10:57
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Selon RTL qui a suivi de près la reconstitution du meurtre de la petite Maelys, le suspect présumé du crime aurait changé sa version des faits. Le cortège des juges et des gendarmes se serait arrêté dans un lieu qui n’avait jamais été évoqué dans l’enquête.

Annonces

Dans cette nuit de 24 au 25 septembre, une première reconstitution du meurtre de la petite Maelys est enfin réalisée. Une reconstitution où seront présents, bien évidemment, Nordahl Lelandais, suspect présumé du crime, et les parents de la très jeune victime.

Tôt ce matin, RTL qui a suivie de près cette affaire et qui était également présent lors de la reconstitution nous livre les premières informations. Et d’après ce que rapportent nos confrères de la station de radio, le suspect aurait changé de récit.

Annonces

UNE ESCALE DANS UNE ZONE COMMERCIALE

La reconstitution de la fatidique nuit du 27 août 2017 où Maelys a été tuée s’est portée sur trois lieux clé comme l’indique RTL:

Annonces

la salle de réception où Maelys, ses parents et Nordahl Lelandais assistaient à un mariage, le domicile des parents du suspect et le massif de la Chartreuse où la dépouille de Maëlys avait été retrouvée.

Annonces

Mais lors de la reconstitution, RTL souligne que tout ne s’est pas passé exactement comme cela. Un nouveau lieu est apparu dans le dossier. Il s’agit d’une zone commerciale qui se situe entre la salle de réception et le domicile des parents de Nordahl Lelandais.

Annonces
Annonces

Et d’après RTL, le cortège y est rester un bon moment et cette étape ne serait «pas improvisée lundi soir, mais s'est décidée vendredi dans les bureaux des magistrats lors de la dernière audition du suspect, coopératif ce jour-là».

Annonces
Annonces

LE SUSPECT EXTRAIT DE SA CELLULE CE VENDREDI

Ce vendredi 21 septembre en effet, Nordahl Lelandais, le suspect présumé du meurtre de Maëlys a été extrait de sa cellule.

Escorté par les gendarmes au palais de justice de Grenoble, c’est certainement à ce moment qu’il a changé de récit, ce qui a modifié le déroulement de la reconstitution de cette nuit.

Annonces