Cinq chansons de Charles Aznavour que nous n'oublierons jamais

Le monde de la musique est en deuil, Charles Aznavour nous a quittés ce lundi 1 octobre, mais il laissé derrière lui un immense héritage musical...

Cet artiste aux quelque 100 millions de disques vendus a enregistré près de 1200 chansons interprétées non seulement en fraçais mais en plusieurs langues étrangères : en anglais, italien, espagnol, allemand, arménien, napolitain, russe et dernièrement en kabyle.

Des succès qui font partie de l’histoire de la chanson française et sont autant de monuments du patrimoine musical. Télé-Loisirs est revenu sur les cinq tubes de Charles Aznavour qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires.

J'me voyais déjà, sorti en 1961 est (en partie) une chanson prémonitoire qui a lancé la carrière du chanteur. Elle a été inspirée à Charles par un jeune artiste belge qu'il voit un jour se produire dans un bar à Bruxelles.

Il avait d’abord proposé ce titre à Yves Montand que ce dernier a refusé en estimant qu’il ne pourrait jamais marcher. Interprété par Charles Aznavour c’est un franc succès et sa carrière est lancée. 

On pourrait croire que La Bohème, sortie 4 ans plus tard en 1965, est aussi une chanson autobiographique. Mais pas du tout : elle raconte la nostalgie d'un peintre pour ses années de jeunesse passées à Montmartre.

Fait intéressant rapporté par 20 minutes : Lorsque Charles Aznavour chantait La Bohème sur scène, il avait toujours un mouchoir blanc – pour représenter la pureté – à la main qu’il laissait tomber sur les ultimes notes, comme pour représenter la jeunesse enfuie et parachever ainsi la dimension nostalgique de ce classique de la chanson française.

Son titre Emmenez-moi raconte le désir de voyager, de partir "au bout de la terre". Une certaine nostalgie ressort de cette chanson accompagnée d'une incontestable envie d'exotisme.

Sortie en 1967, la chanson rencontre un énorme succès. Elle sera notamment reprise dans un film éponyme sorti en 2005 avec Gérard Darmon. C’est aussi avec cette chanson que Charles Aznavour aimait clôturer ses concerts.

En abordant le sujet homosexualité, thème encore tabou a l’epoque, dans son single Comme ils disent sorti en 1971, il fait quelque peu sensation. Les rares chansons de l'époque qui abordaient ce thème, le faisaient de manière frivole et moqueuse.

"Ça a jeté un froid, racontera plus tard Charles Aznavour. On m'a demandé qui allait chanter ça. J'ai répondu : “moi”. Nouveau silence. Puis quelqu'un s'est inquiété de savoir si je ferais une annonce. Vous m'imaginez annonçant sur scène que je vais me mettre à la place d'un homosexuel, alors que je ne le suis pas ? Il n'était pas question de reculer !"

Trois ans plus tard, Charles Aznavour reconnu dans le monde entier, publie She, qui devient le générique d'une série britannique intitulée Seven Faces of Woman. La chanson est aussi traduite en français, espagnol, italien et allemand, et porte le titre de Tous les visages de l'amour

La star qui vient de s'éteindre à l'âge de 94 ans a écrit ou coécrit plus de mille chansons, que ce soit pour lui-même ou d'autres artistes.

Les postes connexes
Dec 28, 2018
Charles Aznavour: les meilleurs duos qu'il ait eu avec des chanteurs pendant sa carrière
Célébrités Mar 28, 2019
Le fils de Charles Aznavour revient aux relations avec son père : "Mon père était un surhomme"
Musique Feb 28, 2019
Edith Piaf est une légende de la scène mondiale: les faits peu connus sur ses célèbres chansons
Feb 01, 2019
Magali Ripoll partage des souvenirs touchants de Charles Aznavour, parlant de leur collaboration