Le cycliste tué par un chasseur en Haute-Savoie, sa soeur estime qu'il "méritait de mourir"

Le cycliste britannique tué par un chasseur français méritait d'être abattu comme un animal, a déclaré sa sœur la nuit dernière.

Des hommages ont été rendus à Mark Sutton, 34 ans, après avoir été abattu par un tireur d'élite qui l'avait apparemment pris pour une proie. Maman Katrina et sa soeur Katie disent que Mark méritait d'être tué comme un animal

La sœur Katie Toghill, âgée de 32 ans, dit qu'il a rendu service à sa famille en tuant Sutton, qui aurait été violée et battue à plusieurs reprises lorsqu'elle était enfant. Sutton a fui à l'étranger après avoir été confronté des années plus tard par Katie et leur mère, Katrina, qui a qualifié son fils mort de «monstre».

Katie a confié au Sun hier soir: «C’était un violeur c *** et je suis heureux qu’il soit mort.

«Quand j’ai appris qu’il avait été tué, j’ai ressenti un soulagement total, c’était une lourde charge pour moi. J'étais juste soulagé qu'il ne puisse plus nous faire de mal à personne.Mark Sutton était un passionné de vélo de montagne dans sa nouvelle vie en France 

«Il méritait d'être abattu comme un animal - il était le plus gros animal qui soit.

«Ils ont chassé le bon animal. Je veux que le tueur descende parce qu'il nous a rendu service.

«C'était du karma et je savais que ça l'attraperait un jour.

«C’est dommage qu’il soit mort si vite, j’aurais aimé prendre son avance lentement et je savais qu’il était en train de mourir. Il méritait d'être torturé à mort.

Sutton a été tué par un seul coup de feu alors qu'il faisait du vélo de montagne samedi à la station de ski alpin Les Gets. Il y dirigeait le restaurant végétarien Wild Beets Kitchen avec son partenaire après avoir déménagé en France il y a environ six ans. Il n'est pas suggéré qu'elle connaisse son passé.

Le chasseur âgé de 22 ans a été conduit à l'hôpital en état de choc et fait actuellement l'objet d'une enquête de la police.

Katie, la maman d'un enfant qui a choisi de renoncer à son anonymat, a déclaré à propos de son frère: «Je veux que tout le monde sache ce qu'il est. J'en ai marre des beaux messages que j'ai lus au sujet de lui disant «pauvre gars».

«Je le méprise. Les commentaires m'ont fait grincer des dents en me disant à quel point il était adorable.

Elle a déclaré qu'il avait commencé à la violer et à la battre à l'âge de huit ans à la maison qu'ils partageaient avec leur mère à Caerphilly, dans le sud du Pays de Galles. Katie, qui a une fille d'un an et vit maintenant à Nantyglo, au Pays de Galles, poursuit: «Il profiterait de moi dans sa chambre alors que maman serait en bas. Il a menacé que si je disais à quiconque qu'il me tuerait, tout le monde me détesterait et personne ne me croirait.

«Je savais que c’était mal, je savais qu’il ne devrait pas le faire."

UN AUTRE ACCIDENT

Cet été, un minibus transportant huit adolescents est sorti de la route et a fini sa course dans un arbre en léger contrebas de la chaussée en Ardèche. La conductrice s'est assoupie au volant. Par chance, elle ne roulait pas vite, et elle ainsi que tous les enfants avaient bouclé leurs ceintures de sécurité.

Au final, aucun blessé grave n'est à déplorer. Cependant, quatre des adolescents présents dans le bus, âgés de 13 à 16 ans, ont tout de même été transportés à l'hôpital.

Tous les quatre se plaignaient de douleurs, et ont donc été transférés à l'hôpital d'Aubenas afin qu'on leur fasse des vérifications et un diagnostic plus approfondi pour être sûr qu'ils n'avaient rien.

Les postes connexes
Jan 12, 2019
Le père de quatre enfants se rétablit miraculeusement lorsque ses enfants décident de le retirer du système de survie pour mourir
Dec 14, 2018
Un gilet jaune tué par un camion, des victimes de la fusillade à Strasbourg, Paroles effrayantes de Cherif Chekatt: Points forts de la journée
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Actualités Feb 26, 2019
Une maman a le cœur brisé lorsque son fils de 12 ans devient le troisième membre de la famille à mourir dans un accident de voiture