À propos AM

05 novembre 2018

Macron réagit enfin à la hausse du prix de l'essence en expliquant pourquoi il préfère la taxation du carburant

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

S’étant confié dans les colonnes du journal Le Progrès, Emmanuel Macron répond à toutes les questions des Français. Le président révèle notamment son choix de taxer plutôt le carburant que le travail.

Activement, pour la commémoration des héros de la guerre 1914-1918, Emmanuel Macron entame un grand voyage auquel il rencontrera des élus, des acteurs économiques, mais aussi, et surtout des citoyens français.

Mais avant de parcourir la quasi-totalité du territoire français, le président préfère répondre à l’avance aux questions éventuelles qui pourront lui être posées. Ainsi, Emmanuel Macron a accepté une interview avec le journal Le Progrès à l’Élysée.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Ce dimanche 4 novembre, Le Progrès a partagé quelques extraits de cette interview si l’article complet devait sortir ce lundi. Parmi ces extraits, on constate surtout les réponses d’Emmanuel Macron par rapport à la taxation du carburant.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

«JE PRÉFÈRE LA TAXATION DU CARBURANT À CELLE DU TRAVAIL»

«On nous a expliqué pendant des décennies qu’il fallait acheter du diesel et maintenant, c’est le contraire. C’est normal que ce soit mal compris.

Chargement...

Annonces

J’assume parfaitement que la fiscalité due au diesel soit au niveau de celle de l’essence, et je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail»,

a expliqué le président avant de poursuivre:

«Nous allons entrer dans de nouvelles formes de mobilité et nous devons accompagner ces innovations,

accélérer encore la transition du parc automobile, développer les transports collectifs moins coûteux que la voiture, ce que font les collectivités locales et que l’État accompagne, l’aide au covoiturage et à de nouvelles mobilités.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Ces priorités seront au cœur de la loi Mobilités»

«J’ai demandé aussi au gouvernement de trouver de solutions pour qu’avec les employeurs, les salariés qui doivent utiliser au quotidien leur voiture puissent être aidés davantage»,

Chargement...

Annonces

conclut-il.

UN LONG PÉRIPLE APRÈS UN REPOS BIEN MÉRITÉ

La semaine dernière, on a pu comprendre que le président était sérieusement touché par la fatigue et devait aller «souffler» quelque temps. Son état de santé oblige, Emmanuel Macron à revoir son emploi du temps.

Ainsi, pour pouvoir reprendre des forces, le chef d’État a dû avancer le conseil des ministres et le conseil de défense qui devraient se tenir traditionnellement le mercredi pour finalement se dérouler le mardi dernier.

Cette semaine l’époux de Brigitte Macron a pu profiter de quelques jours de repos improvisés et est prêt pour son péribole dans la quasi-totalité de l’Hexagone pour rendre hommage aux héros de la guerre 1914-1918.

Chargement...
Chargement...

Annonces