À propos AM

16 novembre 2018

Un vétérinaire perd sa licence après avoir euthanasié 200 chiens avec une technique dépassée qui causait une terrible douleur

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Lorsqu'un vétérinaire a fait l'objet d'une enquête après avoir causé la mort atroce d'un chien nommé Bounce, il est devenu évident qu'il ne s'agissait pas d'un incident isolé.

Darren Stevenson a contacté le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS) après que le vétérinaire, Hendrie Smith, âgé de 89 ans, soit venu lui rendre visite à son domicile pour l'aider avec son bien-aimé berger allemand en phase terminale, Bounce

Chargement...
Chargement...

Annonces

Smith est arrivé sans l'équipement requis et n'avait donc pas de muselière. Il a donc utilisé sa ceinture autour de la bouche de Bounce. Le vétérinaire avait également demandé à emprunter une paire de pinces pour réparer une seringue.

Le vétérinaire, Hendrie Smith, a ensuite injecté l’aiguille à travers la paroi pulmonaire en direction du cœur et, du fait de la densité de son réseau nerveux, cela a causé une terrible douleur au pauvre Bounce qui s'est mis à hurler.

Chargement...

Annonces

La partenaire de Darren à l'époque, Rachael McRoberts, âgée de 34 ans, était présente et a déclaré:

"C'était horrible. Le pauvre chien a hurlé pendant ce qui a semblé être des heures. Je n’ai jamais entendu un chien faire un tel bruit."

Le Royal College of Veterinary Surgeons a enquêté sur la plainte de Darren et a constaté que Smith, vétérinaire depuis près de 65 ans, avait utilisé cette technique chez Valley Veterinary Practice à Galston, dans l'Ayrshire, pour euthanasier les animaux en se servant d'une injection par seringue directement dans le coeur.

Chargement...

Annonces

Il a été découvert que Smith avait utilisé cette technique sur plus de 200 animaux et avait admis les avoir entendu hurler avant leur mort. Hendrie Smith étant inaccessible, aucun commentaire n'a pu être obtenu.

À Washington, un autre vétérinaire a été licencié en 2015 après avoir publié des photos d'elle tenant un chat qu'elle avait tué avec un arc et des flèches, probablement parce qu'elle pensait qu'il était sauvage. 

Chargement...

Annonces

Kristen Lindsey, âgée de 31 ans, et vivant à Brenham, au Texas, a publié une photo choquante  sur laquelle on peut la voir tenir un chat qu'elle aurait tué avec un arc et des flèches selon la légende:

"Mon premier tir à l'arc… lol. Le seul bon lynx sauvage est celui qui a une flèche dans la tête. Prix du vétérinaire de l'année… accepté avec joie. ”

Après une série de commentaires, Lindsey écrivit un autre commentaire qui se lisait comme suit:

"Et non, je n'ai pas perdu mon travail. Psshh. Comme si quelqu'un allait se débarasser de moi. Je suis géniale."

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

La Texas Veterinary Medical Association a également répondu par une déclaration qui disait:

"Nous sommes attristés et troublés par les actions malheureuses de cette personne et nous rappelons aux résidents du Texas que cette attitude ne reflète en rien la profession de vétérinaire ou les vétérinaires qui s’efforcent d’incarner au quotidien le serment du vétérinaire."

Les réseaux sociaux présentent un avantage considérable quand il s'agit de partager une nouvelle de manière rapide afin d'atteindre le plus de personnes possibles et d'attirer l'attention de manière massive.

Chargement...
Chargement...

Annonces

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.