Une mère s'est suicidée après que les services de santé l'aient «harcelée» pour une dette 32 euros, selon la famille

Une femme s'est suicidée lorsqu'elle a été constamment contrainte de payer ses factures médicales en retard.

Penny Oliver, une mère britannique de 54 ans, s'est suicidée après s'être endettée pour les médicaments dont elle avait besoin pour traiter sa dépression, a rapporté Mirror.com le 17 novembre 2018.

Oliver a commencé à recevoir des factures du British National Health Service pour des médicaments, ajoutant des frais de pénalité et des suppléments faisant passer le montant dû de 20,60 £ à 120,60 £ - et ce n'était qu'une de ses factures.

UNE FEMME DEPRIMEE JUGEE APTE AU TRAVAIL

Oliver, qui travaillait à temps partiel dans un bar à tapas, s'est fait dire que ses prestations étaient réduites parce qu'elle était apte à reprendre le travail. En conséquence, elle a dû payer ses médicaments.

Depuis que les prestations d’Oliver ont été réduites, son revenu a subi une réduction drastique et c’est à cette époque que le ministère du Travail et des Pensions et son conseil l’ont informée qu’elle leur devait des prestations versées en trop et des arriérés d’impôts.

Source : Facebook.com/Daily Mail

Source : Facebook.com/Daily Mail

MENACEE PAR LE SERVICE DE SANTE

Oliver qui avait sombré dans la dépression après la mort de son fils âgé de 15 ans, une overdose 5 ans auparavant, a reçu une lettre la menaçant de la poursuivre en justice au sujet de ses dettes et indiquant que son employeur - son seul moyen de subsistance - serait informé de sa situation.

Source : Facebook.com/DailyMail

Source : Facebook.com/DailyMail

LA FEMME DESESPEREE DONNE SON CHIEN

La situation d'Oliver a empiré chaque jour. Elle avait des dettes énormes et ne disposait que de quelques livres à la banque. Sa situation était si désespérée qu'elle a donné son chien à un ami car elle ne pouvait plus se permettre de le nourrir.

Source : Facebook.com/DailyMail

Source : Facebook.com/DailyMail

SON APPEL A L'AIDE NEGLIGE

Oliver est allé voir son médecin et lui a dit que sa dépression et son anxiété avaient empiré. Selon sa fille Charlotte, âgée de 29 ans, Oliver lui aurait dit qu'elle avait des idées suicidaires.

Oliver s'est suicidée, prenant une overdose de médicament anti-dépression qu'elle ne pouvait plus se permettre. Sa famille l'a trouvée sur son lit, entourée de piles de demandes de paiement et de lettres de menaces du NHS et du DWP.

La famille d'Oliver est amère et outrée, soulignant que les institutions mêmes qui auraient dû protéger leur mère l'ont poursuivie jusqu'à sa mort.

Les institutions en question ont fait des déclarations publiques dans lesquelles elles affirmaient que Penny Oliver aurait pu faire appel de leurs demandes et qu'elle avait reçu des informations et des conseils sur la manière de demander de nouvelles prestations. ”

Lire plus sur Twitter Amomama USA.

Source : Facebook.com/Daily Mail

Source : Facebook.com/Daily Mail

Une femme menace de se faire exploser une bombe à l'hôpital de Dunkerque

Mercredi 7 novembre, une alerte à la bombe est déclarée aux urgences du centre hospitalier de Dunkerque. Le dispositif de sécurité a immédiatement été enclenché et l’établissement évacué.

Une femme souffrant d’un déficit mental a été admise aux urgences de l’hôpital de Dunkerque, par une ambulance privée. Une fois sur les lieux, elle affirme avoir des explosifs sur elle. Après les investigations, aucun explosif n’a été retrouvé dans la structure. Ce qui a permis au dispositif de sécurité (pompiers, militaires, forces de polices, CRS ainsi que les services de déminage et le RAID) d’être levé vers l’après-midi.

Il s'est avéré que la femme responsable de tout ce raffut, est déclarée «déséquilibrée mentalement». Elle a été appréhendée par la police qui annonce qu’elle n’aurait aucun lien avec un mouvement terroriste.

ⓘ Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AMOMAMA.FR sont fournis à titre informatif. Le AMOMAMA.FR ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Conseils Mar 27, 2019
Dévastée, la mère d'un garçon de 10 ans, qui s'est suicidé après avoir été victime de harcèlement à l'école, s'exprime
International Feb 19, 2019
La lettre présumée de la mère, qui a sauté d’un pont avec son fils de 10 ans, est dévoilée
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué