Gérald Darmanin tente de sympathiser avec les "gilets jaunes": "Restaurants parisiens à 200 euros"

Selon lui, il est impossible de manger à Paris pour moins de 200 euros.

Le jeudi 22 novembre avaient lieu les Etats de la France à la Sorbonne. Lors de cet événement, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, a parlé des inégalités qui existent dans les revenus des Français, en tentant de se montrer empathique avec les gilets jaunes.

Il a notamment exprimé qu'afin d'éviter une rupture irréversible entre les classes favorisées et celles qui le sont moins, le gouvernement devrait essayer de comprendre les Français.

Sauf que pour illustrer ses propos, le ministre a très maladroitement déploré le fait qu'à Paris, il serait difficile de bien manger au restaurant pour moins de 100 euros par personne.

"Nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros, lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin"

Des propos qui, même s'ils semblent partir d'une bonne intention, sont encore bien loin de la réalité des choses. Cette somme correspond bien plus à un restaurant étoilé qu'à une addition dans un restaurant lambda à Paris.

C'est le site Marianne qui l'a fait remarquer. Ce à quoi Gérald Darmanin a répondu sur twitter : "Pointer la déconnexion, ce n'est pas la revendiquer. Peut-être auriez-vous dû assister à la réunion pour en parler (avant d'en faire tout un plat)", tout en accusant le site de "malhonnêteté intellectuelle" et de "fake news".

UN RETRAITÉ QUI PORTE LE GILET JAUNE EN LARMES A LA TELEVISION

Ce jeudi 22 novembre 2018, 6 jours se sont déjà passés et des milliers de gilets jaunes occupent toujours certains rond-points et axes routiers partout dans l’Hexagone. Parmi ces manifestants qui ne s’arrêteront pas avant de se faire entendre, il y a Georges.

Georges est un retraité qui s’est allié au mouvement des gilets jaunes. Il a confié aujourd’hui en direct devant les caméras de BFMTV, que mise à part sa retraite, il a rejoint le mouvement pour l'avenir de ses enfants et également de ses petits-enfants. Le retraité s'est exprimé devant les caméras des journalistes, parlant de ses craintes pour l'avenir de ses petits-enfants, de la situation précaire de son fils, le tout avec les larmes aux yeux.

Les postes connexes
Actu France Mar 14, 2019
Philippe Etchebest : pourquoi il refuse de soutenir les Gilets Jaunes, malgré sa popularité parmi eux
Jan 11, 2019
Bernard Tapie surpris dans la rue dans une discussion fâcheuse avec un gilet jaune
Gilets jaunes Apr 15, 2019
Gilets jaunes - Maxime Nicolle est nargué par un CRS : “Moi, je prends 500 euros par week-end”
Feb 01, 2019
Emmanuel Macron fait une déclaration inattendue aux journalistes : 'Moi aussi je suis Gilet jaune'