Jean, 33 ans, a eu deux cancers: "mon médecin m'a dit de mentir à la banque"

Jean, qui a été gravement atteint de cancer, raconte comment il a été contraint de mentir à la banque pour éviter de payer des primes d’assurance exorbitantes.

Jean, âgée de 33 ans, a de solides économies et une situation professionnelle stable. Pourtant, il ne peut pas emprunter puisqu'il est gravement atteint de maladie avant ses 30 ans.

De ce fait il a dû user de ruse pour effectuer ses emprunts à la banque. Détenteur d'un emploi stable de fonctionnaire et ayant 140.000 euros de côté, le jeune homme de 33 ans ne peut pourtant devenir propriétaire, à moins de payer des primes d'assurance extrêmement élevées.

Le pourquoi ? Son passé médical. Pour lui, c'est vraiment la double peine.

"C'est arrivé comme ça au milieu de la consultation, je ne m'y attendais pas du tout. Le chirurgien stomatologue qui m'a opéré de mon cancer de la langue a pris les devants : "Si vous voulez emprunter pour acheter un appartement, mentez à la banque, ne dites jamais que vous avez été malade"", a déclaré Jean.

En effet, il n'essaye même pas de faire une simulation pour l'assurance car il a pu constater "sur les forums de malades, comment certaines femmes qui ont eu un cancer du sein, pourtant réputé pour être l'un des plus guérissables, galèrent pour emprunter, avec des primes d'assurance très élevées", raconte-il a L'OBS.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Cependant, il refuse de se victimiser, car il comprend très clairement que les banques aient besoin d'être remboursées s'il lui arrive quelque chose.

Ayant suivi plusieurs médecins durant son premier traitement, il a fait face à des personnages qui l'ont dissuadé dans son combat pour garder la vie. "Vous n'allez peut-être pas vous en sortir", lui a dit un premier médecin qu'il n'a jamais revu après. Tandis qu'un autre spécialiste à qui il a confié vouloir retourner au travail l'a presque engueulé : 'Vous n'y pensez pas, vous êtes hors circuit'.

Il lui faut mentir à la banque

Mais, c'est un stomatologue, père de famille, aimant, très apprécié de son équipe et dans la cinquantaine, qui lui a donné le conseil de mentir à la banque. Ce simple homme, qui vit et travaille en banlieue parisienne, a été bien plus diplomate, il n'a pas essayé de le dissuader, mais l'a tout simplement prévenu que "cela prendra du temps, ce n'est pas simple, mais c'est légitime de vouloir retravailler".

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

"C'est arrivé comme ça au milieu de la consultation, je ne m'y attendais pas du tout. Le chirurgien stomatologue qui m'a opéré de mon cancer de la langue a pris les devants : "Si vous voulez emprunter pour acheter un appartement, mentez à la banque, ne dites jamais que vous avez été malade"", a déclaré Jean.

"Il est allé plus loin : "Tant que vous payez votre crédit et que vous vous taisez, tout ira bien. Mais si jamais ne vous rechutez, la banque peut s'intéresser à votre passé médical et exiger de moi la remise de votre dossier. Dans ce cas-là, je m'arrangerai personnellement pour le perdre. Je n'en ai conservé aucune version numérique"", continua-t-il en citant son stomatologue avec qui il a confirmé avoir eu la meilleure relation.

Jean a, a 26 ans, eu deux séances de chirurgie, chimio et radiothérapie en raison de deux cas de cancer: un à la langue étendu aux ganglions, puis un autre au rein, deux ans plus tard.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Ses traitements étant maintenant finis, Jean se propose d'aller revoir son stomatologue fin décembre pour lui dire au revoir, avec sa famille. Aujourd'hui, il projette de quitter la région parisienne avec sa copine, on veut acheter un appartement à Bordeaux ou à Nantes. Et comme son médecin le lui a conseillé, "je vais mentir à la banque", a-t-il conclu.

Comment bénéficier de la convention Aeras?

La convention S'assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé Aeras est un dispositif conventionnel appliqué automatiquement par l'ensemble des banques et des assureurs qui proposent une assurance emprunteur.

Elle permet à une personne présentant ou ayant présenté un risque aggravé de santé d'obtenir à des conditions spécifiques un prêt immobilier qu'elle ne pourrait pas obtenir dans les conditions standards d'assurance.

Les conditions sont les suivantes: avoir moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt et s'assurer que la part assurée de l'emprunt ne dépasse pas un montant de 320 000 €, hors prêt relais. Le bénéfice de la convention n'étant pas automatique, l'emprunt sera accordé en fonction de la solvabilité du patient. Trois étapes sont nécessaires.

1re étape : dépôt de la demande d'assurance

2e étape : examen de votre dossier par un service médical spécialisé

3e étape : nouvel examen

À l'issue de ce réexamen :

soit vous obtenez un accord : l'assureur vous en informe et peut vous proposer un tarif intégrant une surprime d'assurance ou des exclusions de garantie ;

soit votre demande est refusée : l'assureur doit vous informer des raisons de ce refus et vous indiquer les coordonnées de la commission de médiation de la convention Aeras à saisir en recours.

ⓘ Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AMOMAMA.FR sont fournis à titre informatif. Le AMOMAMA.FR ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.

Les postes connexes
Jan 21, 2019
Un millionnaire découvre que ses 3 fils n'étaient pas les siens et que sa femme qui a menti pendant 21 ans doit maintenant payer
Parentalité Apr 09, 2019
Cette mère de deux enfants raconte à quel point elle était dévastée quand le médecin a supposé qu'elle devait mettre fin à la vie de son enfant
Conseils Feb 25, 2019
Le plus vieux médecin de France a révélé le mode de vie lui permettant de travailler et de ne pas porter des lunettes à 97 ans
Dec 15, 2018
Une femme âgée meurt d'un cancer deux ans après que les médecins n'aient pas mentionné la tumeur qu'elle avait au sein