Une femme transgenre pleure au tribunal après avoir été condamnée à 40 ans de prison pour avoir tué ses parents

Deux ans après avoir tué ses parents et le chien de la famille, la jeune femme transgenre a pleuré lors de l'audience de détermination de sa peine.

Le 31 octobre 2016, aux alentours de 1 heure du matin, Andrea, née Andrew Balcer, a frappé et poignardé sa mère à mort avant de faire subir le même sort à son père et au chien de la famille.

Andrea, comme le jeune garçon préfère être appelé, a téléphoné au 911 peu de temps après et a dit à l'opératrice qu'elle avait perdu les pédales et avait tué ses parents, mais avait épargné son frère, Christopher.

Lors d'un interrogatoire enregistré avec la police, Andrea a avoué avoir poignardé sa mère Alice dans le dos tout en la prenant dans ses bras. Quand son père s’est réveillé et s’est précipité dans la cuisine de leur maison à Winthrop après avoir entendu les cris de sa femme, Andrea l’a également poignardé.

Le chien n'arrêtait pas d'aboyer, alors elle s'assura qu'il ne ferait plus jamais rien en le poignardant aussi. Son frère s'est enfui de la maison.

Les résultats de l'autopsie ont montré qu'Alice, 47 ans, avait été poignardée à neuf reprises dans le dos, tandis que son père, Antonio, 47 ans, avait été poignardé à 12 reprises. Au cours des entretiens avec des psychologues, Andrea a déclaré que durant ces deux dernières années, elle pensait que ses parents ne la soutenaient pas, qu'elle était transgenre et qu'elle était violente, ce qui a déclenché les meurtres lorsqu'elle a perdu son sang-froid.

Son frère Christopher, alors âgé de 27 ans et résidant dans l’Ohio, réfute ses déclarations et affirme que ses parents n'avaient qu'amour et soutien pour elle. Au cours de l'audience de détermination de la peine, Christopher a demandé au juge de ne faire preuve d'aucune indulgence en déclarant:

"Je veux juste que ce soit fini. Il y a deux ans, tout mon monde s'est effondré. La justice ne peut être servie par ce qui se passe aujourd'hui. Je veux que vous fassiez tout votre possible pour éloigner cette personne dangereuse de la société."

Lors de l'audience, Andrea a révélé qu'elle ne pouvait rien faire pour exprimer ses remords sur ce qu'elle avait fait et a déclaré:

"J'ai commis une terrible erreur qui a coûté la vie aux deux personnes qui m'ont créé et qui m'ont élevé. Bien que personne ne puisse me croire, je suis vraiment désolé pour ce que j'ai fait. J'ai tué mes parents."

En septembre, Andrea a plaidé coupable pour un plaidoyer qui limitait la peine maximale à 55 ans de prison. Comme elle n'avait que 17 ans à l'époque, sa défense avait espéré que la peine serait proche de la peine minimale de 25 ans, tandis que l'accusation a respecté le délai maximum de 55 ans prévu par l'accord de plaidoyer.

Lors de la détermination de la peine, le juge Daniel Billings a déclaré que ses considérations pour déterminer la peine n'incluaient pas la lutte d'Andrea contre son identité de genre. Les facteurs atténuants comprenaient son âge, ses bonnes notes à l’école et l’acceptation de la responsabilité de son rôle dans le crime et a condamné Andrea pour 40 ans de prison.

LE CADET ORCHESTRE LE MEURTRE DE TOUTE SA FAMILLE

Dans un incident similaire à Oklahoma, Michael Bever, 16 ans, a été condamné pour le meurtre prémédité de ses parents et de ses trois frères et sœurs plus jeunes ayant eu lieu en 2015. Ses sœurs de 13 et 2 ans ont survécu à l'attaque perpétrée dans leur maison à Tulsa.

Michael et son frère aîné avaient planifié le meurtre et poignardé à mort leur mère, leur père, une soeur de cinq ans et deux frères plus jeunes.

Selon les voisins, les parents élevaient leurs enfants d'une main de fer et ils avaient décidé de  les scolariser à la maison en leur interdisait de parler ou de jouer avec des personnes extérieures à la famille.

Michael, 16 ans, a raconté à la police à l'époque que ses parents l'avaient passé à tabac, et expliqué comment il envisageait de les tuer, espérant que cela lui apporterait la gloire.

Aujourd'hui âgé de 19 ans, Michael a été condamné à 28 ans de prison pour voies de fait et à cinq peines consécutives à perpétuité.

DEUX FRÈRES COUPABLES DU MEURTRE DE LEUR MÈRE

Ces terribles histoires nous font penser à un cas similaire dans lequel deux adolescents ont assassiné leur popre mère. Après une dispute, ils se sont mis d'accord et l'ont poignardée à plusieurs reprises.

Michael Wilson et Dakota Salvidar tous deux âgé de 17 ans ont ôté la vie à celle qui s'occupait d'eux parce qu'ils en avaient assez de sa manière de les éduquer.

Vous pouvez en apprendre plus sur ce terrible cas en cliquant ici.

Les postes connexes
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Feb 07, 2019
Son ex-mari a tué leurs deux enfants et 18 ans plus tard la justice a reconnu avoir fait une erreur
Feb 02, 2019
"J'ai tué une personne que je ne connaissais pas": Un hôpital confond un patient dans le coma et le tue par erreur
Jan 23, 2019
Un policier pleure après avoir été condamné à la prison pour s'être défendu contre un criminel