Opposition et gilets jaunes expriment leur opinion sur le discours d'Emmanuel Macron

Ce lundi soir, Emmanuel Macron a pris la parole pour faire des annonces officielles concernant la situation tendue actuellement en France. Les gilets jaunes et l’opposition politique se disent non convaincus de cette allocution du président.

"Il fallait des mesures fortes pour apaiser et répondre aux attentes des Français, en particulier sur la rémunération du travail. Le président de la République a su trouver les mots justes #Macron20h".

C'est ainsi que, sur son comte Twitter, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire a salué l'allocution du chef de l'Etat Français. Au fait, ce dernier a annoncé une série de mesures sociales, plus particulièrement sur le SMIC dont le salaire augmentera de 100 euros, dans une tentative, ce lundi 10 décembre au soir, d'apaiser les gilets jaunes. Il a même, au passage, jugé leur mouvement de protestations "juste à bien des égards".

"Mon seul souci, c'est vous. Mon seul combat, c'est pour vous", concluait Macron dans son message à la nation qui a duré environ 13 minutes.

Cependant, si Bruno Lemaire a cru que Macron a "su trouver les mots justes", et que certains "gilets jaunes" sont même allés jusqu'à considérer une "avancée" dans son discours, ce n'est pas le cas pour l'opposition politique et la majorité des gilets jaunes.

"C'est du pipeau"

"100 euros, c'est bien pour les smicards mais qu'en est-il pour tous les salaires intermédiaires qui vivent une pression fiscale énorme? Qu'en est-il de la taxe carbone sur les cargos et sur les avions? Les Gilets Jaunes et les Français sont pour l'écologie. (...) Pour les retraités, la ré-indexation au coût de la vie serait la moindre des choses", disait Pour Benjamin Cauchy,  représentant des "Gilets jaunes libres", lors de son passage sur France 2.

Gaétan, qui est un représentant du groupe "Rennes Lapins Jaunes", pense que Macron aurait mieux fait de présenter cette adresse il y a trois semaines car, "ça aurait calmé le mouvement, mais maintenant c'est trop tard [...] Pour nous, ce discours c'est du pipeau", disait-il.

Selon Pierrot, qui est un artiste au RSA à Albi, le president se fout de la gueule du "peuple lui demande de démissionner" alor qu'il "impose des sparadraps sur des brûlures au 3e degré". 

La réaction de l'opposition

Selon Marine Le Pen, "[Macron] refuse d'admettre que c'est le modèle dont il est le champion qui est contesté: la mondialisation sauvage, la financiarisation de l'économie, la concurrence déloyale, le libre échange généralisé, l'immigration de masse et ses conséquences sociales et culturelles. Il recule pour mieux sauter."

Tandis que Jean-Luc Mélenchon croit que "le président de la République se trompe d'époque" ayant "pensé qu'une distribution de monnaie pourrait calmer l'insurrection citoyenne qui a éclaté".

Eric Ciotti, député LR estime que Macron ne démontre aucunement dans son allocution qu'il se soucie de ce que les Français veulent réellement.

"Mon seul souci, c'est vous. Mon seul combat, c'est pour vous."

Macron.

"Grande comédie ce soir ! Quelle hypocrisie ! Il promet moins de CSG jusqu'à 2000EUR de retraite mais maintient la désindexation des pensions chaque année. Il veut ouvrir un débat sur l'immigration mais a signé aujourd'hui le Pacte De Marrakech". "Macron devient dangereux pour la France !", a laisse sur Twitter Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

Quant à Olivier Faure, premier secrétaire du PS, "Le nouveau monde c'est du Sarkozy [...] C'est "retour vers le futur".

En Corse, il y a bruit que des gilets jaunes se seraient déjà mis d'accord pour passer à un "Acte V" pour manifester.

Les postes connexes
Dec 21, 2018
Emmanuel Macron rencontre un garçon de 6 ans et le rassure sur le prix de l'essence (Vidéo)
Jan 15, 2019
Les Gilets jaunes font des commentaires sur le discours d'Emmanuel Macron durant la traditionnelle galette des rois
Macron Mar 01, 2019
Emmanuel Macron : une femme a tenté de lui passer un gilet jaune
Dec 14, 2018
Christian Jacob réagit au discours d'Emmanuel Macron en disant les bonnes choses