Douai: Yanis, 2 ans, est dans le coma après avoir été torturé par les amis de sa mère

Les médecins de Douai ont été contraints de plonger un bébé de 2 ans dans un coma artificiel. Le fait est que ce jeune enfant avait été victime de torture. Six personnes de son entourage sont concernées par ces faits. Elles ont été mises en examen et en détention.

C’est à Douai que cette effroyable scène s’était passée. D’après le procureur de Douai (Nord):

"Certains jouaient au football avec lui, il était leur souffre-douleur"

Une maltraitance infantile d’un tout autre niveau qui met en scène six personnes.

Ces dernières ont, d’ailleurs, été mises en examen et mises en détention pour "torture et barbarie" sur un bébé de 2 ans. Suite à son état critique, l’enfant a dû être hospitalisé ce mardi 18 décembre au CHR de Lille.

C’est sa mère qui avait emmené l’enfant aux urgences. Cette mère de 27 ans s’occupe seule de ce bébé de 2 ans depuis que son compagnon a été incarcéré. Pour expliquer d’emblée l’état de son enfant, elle avait annoncé une chute.

Une bien maigre explication quand on voit les fractures, les brûlures et les traces de coups sur tout le corps de l’enfant. Étant tout juste conscient, l’enfant a été rapidement pris en charge par le personnel hospitalier.

COMA ARTIFICIEL OBLIGATOIRE

Suite au diagnostic des médecins et face à la gravité des blessures de l’enfant, il a dû être plongé dans un coma artificiel. Après tout, il souffre d’un grave traumatisme crânien et de multiples fractures.

source: Facebook - France Debout

source: Facebook - France Debout

Des résultats provenant d’une violence inouïe. Le petit garçon, Yanis, a été victime de plusieurs sévices d’après Frédéric Teillet, le procureur. À un certain moment, l’enfant servait de ballon ou bien de punching-ball.

source: Facebook - France Debout

source: Facebook - France Debout

Une violence qui s’est accrue le 8 et le 15 décembre dernier. En effet, à ce moment, l’enfant aurait été chez des amis à sa mère, à Aberchicourt.

Certes, la justice débute tout juste dans l’enquête, mais au vu des blessures, elle a déjà qualifié l’acte de torture et de barbarie.

source: Facebook - France Debout

source: Facebook - France Debout

MORT DE KLEONY, 4 ANS

Notons que ce cas n’est pas isolé et les actes de torture sur les enfants sont véritablement courants. Cet homme soupconné d'«homicide volontaire aggravé et violences habituelles aggravées» est toujours en garde à vue après le décès de sa belle-fille.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

La thèse de l’accident de voiture étant mise à mal, l’enquête s’intéresse également à la mère de Kléony, 4 ans.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Parentalité Mar 12, 2019
À Maretz, une infirmière de 50 ans, épuisée, mord un bébé de 11 mois : "J'étais fatiguée"
Dec 20, 2018
Mort de Kléony, 4 ans: les voisins témoignent des violences quotidiennes du beau-père
Histoires virales Feb 25, 2019
La mort de Yanis, 5 ans, pour avoir fait pipi au lit à Aire-sur-la-Lys : Son meurtre pourrait être exclu
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué