Une maman arrêtée pour conduite en état d'ébriété à la vitesse de plus de 200 km/h dit qu'elle essayait de «donner une leçon à son fils»

Quand une femme a essayé d'enseigner une leçon à son fils, c'est la loi qui lui en a donné une autre. Une mère du Kentucky a été arrêtée ce dimanche 13 janvier pour avoir emmené son fils en voiture alors qu'elle était ivre.

La police de Lexington a accusé sa mère, âgée de 48 ans, de mise en danger d'un mineur et de conduite en état d'ébriété. Sunita, dont le fils n'a toujours pas été mentionné dans le rapport, a déclaré à la police qu'elle "avait bu quelques bouteilles de bière et était montée dans la voiture pour donner une leçon à son fils".

Le procès verbal d'arrestation indiquait également que Sunita avait déclaré avoir bu toute la journée. Lorsque son taux d'alcoolémie était deux fois supérieure à la limite autorisée, elle est montée dans sa BMW X1 2014 avec son fils et a roulé à 240 km/h.

Son fils a dit aux policiers qu’il avait essayé de sortir de la voiture, mais les portes étaient verrouillées et il ne pouvaient pas sortir. Mais heureusement, la police a vu la voiture qui roulait trop vite avant qu'un événement tragique ne se produise et a arrêté Sunita.

Le procès-verbal de l'arrestation indiquait également que Sunita avait eu du mal à tenir son discours et sentait l'alcool lorsqu'elle avait été arrêtée dimanche par des agents.

Sunita est détenue avec une caution de 2 500 dollars au centre de détention du comté de Fayette et a même un profil de détenue avec deux arrestations, une pour excès de vitesse et une autre pour ivresse sur la voie publique. Sa prochaine comparution devant le tribunal est prévue pour le 21 janvier.

Enseigner à votre enfant que les actions ont des conséquences est bien en théorie. Cependant, l'application d'une telle leçon peut être très différente.

Le moyen choisi par Sunita aurait pu si facilement se terminer en tragédie, mais lorsque le père d’une brute a compris ce qui se passait, il a fait exactement le contraire de Sunita, il l’a fait marcher.

Lorsque Kirsten, la fille de Matt Cox âgée de dix ans, a été suspendue de l'autobus scolaire pour trois jours après une deuxième agression, son père a décidé qu'elle avait besoin d'une leçon de vie.

Le lendemain matin, quand il était temps pour Kirsten d'aller à l'école, elle devait marcher, il faisait 36 ​​° C alors que la fillette de dix ans marchait au bord de la route avec un sac à dos.

Papa suivait derrière elle dans sa voiture et a tourné la vidéo qu'il a publiée sur les médias sociaux. Son commentaire montrait précisément ce qu'il pensait de l'intimidation pendant qu'il conduisait dans la ville de Swanton, derrière sa fille, et disait:

"L’intimidation est inacceptable. C’est ma façon modeste d’essayer de l’arrêter dans mon foyer. Je sais que beaucoup de parents ne seront pas d’accord avec cela et c’est très bien. Je fais ce que je crois nécessaire pour apprendre à ma fille une leçon et pour l'empêcher d'intimider."

C'était un privilège pour sa fille d'utiliser le bus, et comme elle l'avait perdu à cause d’agression contre les autres enfants, elle a dû marcher. C'était une conséquence pour ses actions.

Le message est devenu viral à mesure que les commentaires et les opinions affluaient. Alors que certaines internautes louaient ses actions, d'autres n'étaient pas d’accord.

UNE AUTRE LEÇON l'INTIMIDATION

Et ce père punit sa fille en la forçant à marcher environ 8 kilomètres comme leçon contre l'intimidation.

Alors que les psychiatres et les autorités semblent impuissants pour mettre fin à l'épidémie d'intimidation qui se répand dans les écoles américaines, un père de l'Ohio a décidé qu'il ne restera pas les bras croisés.

La fille de Matt Cox, âgée de 10 ans, a été interdite de l'utilisation de l'autobus scolaire pour avoir intimidé d'autres élèves.