La disparition de Yolan Delannoy, âgé de 17 ans : la famille, désespérée, révèle son "impuissance"

Il y a de cela un mois, jour pour jour, l’adolescent Yolan Delannoy avait disparu sans laisser de traces. Notons qu’à la base, le jeune homme était parti de chez lui à pied à Wavrin.

Jusqu’ici, il n’y a aucune piste quant à ce qui est arrivé à ce jeune homme de 17 ans sans histoire. Le jeune homme était en contrat d’apprentissage dans le bâtiment et sans raison apparente, s’est évaporé depuis un mois maintenant ce mardi.

D’ailleurs, la famille s’était déjà exprimée à ce sujet à l’instar de sa grande sœur, Mélissa Delannoy, sa grande sœur

«Nous ne savons plus quoi faire, nous sommes totalement désemparés».

Une inquiétude qui est tout à fait compréhensible quand on sait qu’après un mois de recherche, aucune piste n’a été retrouvée jusqu’ici. Pour donner de la vitesse à l’affaire, la section de recherches de Lille avait repris la direction de l’enquête la semaine dernière.

Rappelons-le, Yolan était parti de chez lui à Wavrin vers 22h30. Mélissa avait expliqué

«Ma mère ne lui a pas posé de questions, il a l’habitude de sortir un peu le week-end, comme le font les jeunes de son âge»,

ajouté à

«Généralement, il rentre assez vite à la maison, avant minuit».

PLUS DE SIGNES DE VIE DEPUIS

Juste une heure après le départ de Yolan, sa mère voulut le contacter, mais en vain. D’ailleurs, son téléphone n’envoyait pas d’accusés de réception comme à son habitude.

Rapidement, sa mère, Merika, donne l’alerte auprès de la gendarmerie qui prend la demande au sérieux. Après tout, Yolan n’avait pas le profil d’un fugueur d’après sa sœur.

Bien entendu, sa mère n’en restera pas là puisqu’elle fera sa propre investigation auprès des amis proches de son fils. Cela dès le lendemain.

D’après les renseignements donnés par la famille, Yolan serait vêtu d’un jogging noir et d’une veste de survêtement noire de marque Lacoste avec une capuche grise.

Concernant sa disparition, la famille affirme qu’il n’avait aucun problème apparent dernièrement et qu'il était assez heureux. Les recherches sont donc toujours en cours et toute personne susceptible de détenir la moindre information est invitée à contacter le «17», ou directement la brigade d’Hallennes-lez-Haubourdin au 03 20 07 17 03.

Cette disparition rappelle celle de Théo, 14 ans. Une situation tout aussi tragique.