Une lettre poignante : “Aux clients de mon restau qui me posent des lapins tous les soirs”

Jean Valfort un restaurateur fondateur du restaurant Astair de Paris, victime des clients ‘no-show’ adresse une lettre ouverte.

“C'aurait pu être une belle fête. Pour ses 30 ans, Martin avait réservé chez nous. Une table de 8, un samedi soir, dans un restaurant parisien. Nous avions, comme la réservation le demandait, préparé les bougies.

Pour les cotillons, ce n'est pas le style de la maison, mais les équipes commençaient à se chauffer la voix pour apporter le gâteau.”

commence Jean Valfort dans sa lettre.

Les employés et gérants d’un restaurant connaissent sûrement ce genre de clients qui réserve une table, commandant un menu bien chargé et coûteux, mais qui à l’heure prévue ne se pointe pas.  

Le restaurant Astair à Paris était victime de ce genre de comportement et le restaurateur a décidé d'adresser une lettre ouverte à un certain Martin qui aurait réservé une table pour fêter ses 30 ans, et avait posé un lapin au resto.

C’est ce genre d’individu que Jean Valfort  décrit comme un ‘no-show’, un jargon entre restaurateurs.

“Le no-show ne prendrait certainement pas le temps d'annuler sa réservation, trop occupé qu'il est à courir vers un autre restaurant, à finalement rester chez lui , ou à finir son verre de vin en terrasse. Le no-show n'a pas que ça à foutre”.

Source : Restaurant | Photo : pexels

Source : Restaurant | Photo : pexels

En plus de ce comportement fourbe, le restaurant a quand même essayé de joindre le fameux Martin ; parce qu’il se pourrait qu'il y avait une urgence, où un accident.

Mais la réponse du poseur de lapin a été tellement perfide. Sans excuse ni regret au bout du fil, il a lancé une assiette au visage de son interlocuteur.

Source : Restaurant | Photo : pxhere

Source : Restaurant | Photo : pxhere

“Quand nous l'avons appelé pour 1) nous enquérir de sa santé (on avait peur qu'il lui soit arrivé quelque chose, comme il ne répondait plus) 2) lui dire notre déception de ne pas avoir pu souffler ses bougies avec lui, il nous a répondu. Et il nous a engueulés. Comment osions nous le déranger ?”

se plaint le narrateur dans son article.

Nombreux sont les restaurants victimes de ce genre de comportement, et le restaurateur Jean Valfort se pose la question en se demandant comment gérer ce problème de réservation.

“Du coup, que faut-il faire ? Arrêter les réservations ? Inclure les no-shows dans nos business plans et voire moins grand et moins beau ? Surbooker et trahir les 75% qui nous font le plaisir d’être nos hôtes ?

Source : Une employée d’un restaurant | Photo : pixabay

Source : Une employée d’un restaurant | Photo : pixabay

Nous on aimait bien l'idée de pouvoir aller au restaurant un samedi soir à 21h et sans avoir à faire la queue. Et toi Martin ?”

adresse Jean Valfort entre les lignes de la page LinkedIn.

UN CHIEN ACCUEILLI PAR UN RESTAURATEUR

Dans le restaurant Tortas Carísimas au Mexique, un chien se tenait toujours devant la porte d’entrée. De nombreux clients ont alors désapprouvé la présence du chien.

C’est alors que le restaurateur a décidé de raconter l’histoire émouvante du chien qui était jadis errant.   

Les postes connexes
Jean-Luc Reichmann Mar 12, 2019
Bastien Payet, les 12 coups de midi, tué : sa lettre poignante à son père décédé
Jan 08, 2019
Dégoûtée, Brigitte Bardot a écrit une lettre poignante à la fille de Brigitte Macron
Mar 13, 2019
Ce mari admet avoir eu une relation avec la sœur de son épouse
Histoires Feb 19, 2019
Un patient, qui tous les soirs pense que quelque chose se cache sous son lit, va chez un médecin