Sauvetage du petit Julen : deux mètres séparent les sauveteurs de l'endroit où il se trouve

Le petit Julen est tombé dans un profond puits depuis 12 jours maintenant. L'évacuation de l'enfant s'avère être très compliquée. Les mineurs sont maintenant à deux mètres de lui.

Le 13 janvier 2019, un petit garçon est tombé dans un puits à Totalan, un village au Sud de l'Espagne.

Le bambin est à peine âgé de 2 ans. Le puits dans lequel il est piégé a une profondeur de 100 mètres, avec un diamètre de 25 centimètres. 

Cela n'arrange en rien la situation des secouristes vu qu'il leur est impossible d'y pénétrer à cause de ces dimensions. Et vu aussi la profondeur du puits où se trouve Julen, leur travail prend beaucoup de temps.

UN TUNNEL DE SECOURS

Afin d'évacuer l'enfant, les mineurs ont creusé un autre tunnel de 1 mètre de large et de 120 centimètres de haut, en parallèle au puits. Des mineurs creusent en profondeur pour descendre jusqu'à l'endroit où se trouve Julen.

Cette nuit, le travail a été ralenti à cause d'un amas de roche. Les mineurs doivent descendre deux par deux et évacuer la roche cassée pour gagner en profondeur.

Le fond de la galerie creusée est faible en oxygène, en plus de plusieurs outils à main, les secouristes doivent porter sur leur dos un appareil qui leur fournit de l'oxygène.

26 secouristes ont été mobilisés sur place pour mener l'opération. Et une équipe de 8 mineurs se relaient deux par deux chaque séquence de 40 minutes.

RECOURS AUX EXPLOSIFS

Selon Jorge Martin, porte-parole de la garde civile, pendant une conférence de presse ce vendredi 25 janvier, un troisième explosif a été nécessaire pour l'avancement du travail, parce que la roche à laquelle les mineurs ont fait face au sous-sol était très dure.

«La géologie et la stratigraphie du terrain sont compliquées(...) D'après le spécialiste, l'équipe est tombée sur un massif rocheux, un affleurement d'ardoise très dure, qui ralentit les travaux",

explique Ángel García Vidal, l'ingénieur qui mène l'opération de secours.

À DEUX MÈTRES DE JULIEN

Aux dernières nouvelles, les secouristes seraient à deux mètres de là où l'enfant est piégé. Les mineurs devraient donc atteindre l'enfant cet après-midi.

Le porte-parole, Jorge Martin, a expliqué qu'il y avait encore de l'espoir pour retrouver l'enfant vivant. Mais du moins, rien n'est sûr.

Antonio Rodríguez, pédiatre de l'hôpital Saint-Jacques-de-Compostelle, a, lui aussi, rassuré en disant que :

"Ce dont Julen a besoin, c'est de l’oxygène, de l’eau et des nutriments. Il faut savoir que malheureusement, un enfant a besoin de plus d'eau qu'un adulte"

Le pédiatre a témoigné que souvent dans des cas pareils, surtout pendant des tremblements de terre, des miracles se produisent.

"Lorsque le corps est froid, il rejette moins d'eau, il en a donc moins besoin" ajoute-t-il.

LE COÛT DU SAUVETAGE DE JULEN

Trois-cent personnes participent actuellement au plan d'évacuation du petit Julen.

Et seulement pour préparer le terrain, les dépenses s'élèvent à 600 millions d'euros.

Les postes connexes
Jan 26, 2019
Le corps de Julen a été trouvé
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Jan 23, 2019
"Nous sentons que nous nous rapprochons de plus en plus de Julen": le coordonnateur des secours affirme
Jan 24, 2019
Julen, l'enfant est tombé dans un puits en Espagne : les sauveteurs doivent creuser le tunnel à la main