Balance ton Post: Un policier fond en larmes en évoquant ses conditions de travail (vidéo)

L'émission Balance ton Post a été très riche en rebondissements et en émotions. Un policier notamment a fondu en larmes.

Diffusée ce vendredi 25 janvier, l'émission au principe novateur et présentée par Cyril Hanouna et Marlène Schiappa rassemblait des personnes de tous les horizons.

On retrouvait par exemple des gilets jaunes, mais aussi des agriculteurs, des chefs d'entreprises ou bien encore des collégiens sans oublier un policier.

Guillaume Lebeau sur le plateau. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

Guillaume Lebeau sur le plateau. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

Ce policier c'est Guillaume, membre de la Brigade Anti Criminalité et vice-président du mouvement des Policiers en colère. Un policier qui aime son pays et son métier mais qui a du mal à supporter les conditions de travail actuelles.

UNE ÉMISSION SYMBOLE DE CHANGEMENT

Si des personnes de tous les horizons s'étaient rassemblées, c'est pour pouvoir offrir de nouvelles idées à Marlène Schiappa qui agira en tant que véritable intermédiaire entre le peuple et le gouvernement.

Guillaume discute avec Marlène Schiappa. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

Guillaume discute avec Marlène Schiappa. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

Un pas dans la bonne direction pour que le peuple puisse faire entendre sa voix, un désir qui a été récemment prouvé par le mouvement des Gilets jaunes qui a secoué tout le pays.

UN POLICIER MARQUÉ PAR LES ÉPREUVES

Si Guillaume a été submergé par l'émotion, c'est parce qu'une personne qui lui manque terriblement a été évoquée. Il s'agit de Maggy Biskupski, une collègue qui s'est ôté la vie le 13 novembre dernier en se servant de son arme de service.

Guillaume ne peut garder son sang-froid. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

Guillaume ne peut garder son sang-froid. l Source: YouTube/Web Tv UNITÉ SGP POLICE

En voyant sa photo, Guillaume n'a pas pu retenir ses larmes. Cyril Hanouna a tout fait pour le consoler tandis que Karim Zéribi, homme politique français, parlait de la situation avec franchise.

"Mais c'est compliqué parce qu'on a une police nationale et républicaine qui est à bout. "

Il a conclu en disant: "Et quand on voit les suicides, ils sont aussi liés à la situation de famille, par rapport au rythme fou qu'ils ont, il y a énormément de divorces dans la police nationale, des familles qui sont brisées. Donc il faut absolument mettre fin à ce cycle infernal".

DES CHIFFRES QUI FONT PEUR

Et en effet, les policiers semblent avoir de plus en plsu de mal à tenir la cadence infernale qui leur est imposée. Comme cela a été rappelé au cours de l'émission, 32 policiers se sont ôté la vie en 2018 et 11 de plus se sont suicidés depuis le début de l'année, en moins d'un mois.

Des chiffres effrayants qui permettent de réaliser toute l'ampleur du problème auquel, on l'espère, sera rapidement trouvé une solution.