Côtes-d'Armor : Le cri de cœur de la mère dont le bébé a été tué par un automobiliste ivre

En 2016, un jeune conducteur sous l'emprise de l'alcool avait heurté une autre voiture dans laquelle se trouvait un couple avec leur bébé de 15 mois à l'arrière. Cet automobiliste a été jugé ce mardi 29 janvier au tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.

Rappelons que le drame est survenu en 2016, plus précisément le 05 juin à Plœuc-L’Hermitage (Côtes-d’Armor).

L'accident s'est passé sur une route en parfait état. Dans l'une des voitures se trouvait un jeune couple dans la trentaine avec leur bébé quand soudain arrive un fourgon qui roulait à une vitesse de "180 km/h".  Ce dernier l'a heurtée de plein fouet.

Suite à cette forte collision, les parents étaient grièvement blessés.

Source : shutterstock

Source : shutterstock

Les secouristes sont arrivés pour leur porter secours. Malheureusement, la petite fille a été plus secouée que prévu. Elle succombera deux heures plus tard à l’hôpital Yves-Le-Foll, à Saint-Brieuc. Elle avait fait un arrêt cardio-respiratoire lors de l'incident.

«J’attends que vous me rendiez ma fille…»

Quant au conducteur, âgé de 29 ans, il s'en est sorti avec quelques lésions. L'avocat de la maman du bébé d'à peine 15 mois s'est exprimé sur les faits en disant :

«Dans les accidents de la route, ce sont très souvent les auteurs des infractions qui s’en sortent, les victimes trinquent ».

Cela dit, 

«Le père n’a rien à se reprocher»

selon toujours l'avocat de la victime.

ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR

La veille de la tragédie, le conducteur du fourgon avait fêté son anniversaire jusqu’au petit matin.

Apparemment, il avait continué de boire de l'alcool pendant la journée.

De nombreux témoins ont vu le véhicule du conducteur en état d'ivresse franchir à plusieurs reprises la ligne blanche.

Un fait que ce dernier ne cherche pas à nier. Une analyse de sang prélevé trois heures après l'accident a révélé un taux d’alcoolémie d'environ 0,69 g.

Cela mène la procureure a estimé que :

" Au moment de l’accident, il était entre 0,80 et 0,90 g"

et que probablement

"Il s’est endormi au volant à cause de la fatigue et de l’alcool",

poursuit-elle.

Source : pixabay

Source : pixabay

Ainsi, le tribunal condamne le prévenu à 18 mois d'emprisonnement ferme car

«Il est responsable du décès de l’enfant, des blessures graves des parents (des incapacités de travail de 90 jours), du couple qui a explosé littéralement après le drame et des ravages dans leurs familles».

CRI DU COEUR

Durant le procès au tribunal correctionnel de Saint-Brieuc ce mardi 29 janvier dernier, la mère de la petite fille de 15 mois qui n'a pas survécu à cet accident qui remonte en 2016 a écrit et tenu un discours très émouvant devant la barre.

Source : pixabay

Source : pixabay

Dans cette lettre, elle évoque toute la douleur qu'une mère pouvait ressentir en perdant un être cher, voire la moitié d'elle-même. Elle n'a pas pu retenir ses larmes lorsqu'elle s'est adressée à l'audience et particulièrement au coupable de la mort de sa fille, demandant à ce dernier de lui rendre sa fille.

UN AUTRE ACCIDENT ROUTIER MORTEL

Une femme de 57 ans a été fauchée mortellement par une voiture. Trois jeunes alcooliques ont été arrêtés par la police.

Source : pixabay

Source : pixabay

Les postes connexes
Actu France Mar 06, 2019
Un accident mortel avec un gendarme ivre : la famille du couple tué dénonce un procès "bâclé"
Actualités Feb 21, 2019
Riom : la mère et la fille sont mortes dans un accident mortel, l'alcool a été trouvé dans le sang du coupable
Feb 22, 2019
Une mère en deuil partage un message déchirant pour honorer la mémoire de son mari et de son bébé qui ont été tués par un conducteur ivre
Vie Mar 07, 2019
La douleur insupportable d'une mère qui s'est réveillée du coma et qui a découvert que son fils de 12 ans avait été tué