Une partie des 800 kilos de viande polonaise avariée, dont 150 kilos vendue frauduleusement, est retrouvée en Loiret

Scandale à Loiret : suite aux révélations faites par un journaliste polonais sur la vente de viandes polonaise avariées dans toute l'Europe, 19 kilos ont été localisés dans le Loiret.  

Un journaliste a révélé, suite à son enquête sur l'abattage et la commercialisation des bovins malades dans un abattoir au nord-est de la Pologne, que plusieurs marchands vendaient la viande des bovins malades à bas prix et que ces animaux étaient abattus pendant la nuit, sans passer par le contrôle des vétérinaires.

Alors que plusieurs tonnes de viandes sont vendues à treize pays membres de l'Union européenne y compris la France, dans la région d’Île-de-france, plusieurs lots de viandes polonaises frauduleuses avaient été mis en circulation.

Au bout de trois jours de recherche, le Ministère de l'Agriculture assure, dans un communiqué, avoir localisé les 145 kilos de cette viande polonaise.

Heureusement, la totalité, c’est-à-dire 800 kilos, avait été localisée.

19 kilos, identifiés comme provenant de ces lots de viandes, ont été localisés dans une entreprise du Loiret.

Ainsi, la préfecture de Loiret, après avoir été contactée, confirme le communiqué du Ministère de l'Agriculture et précise que la viande a été identifiée par les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations.

Dans les  800 kilos de viandes polonaises, 500 ont été bloqués et détruits, 145 kilos ont été localisés et 150 ont malheureusement été vendus illégalement à travers des revendeurs tels que des boucheries et grossistes.

Ce qui complique naturellement l'identification de ces viandes, c’est que selon le ministère, la viande qui circule en ce moment a été mélangée à d'autres viandes de différentes origines par les grossistes concernés. Et que ces viandes ont été presque toutes revendues et commercialisées hors du département loiretain ou même distribuées à l'étranger.

"A ce stade, quelques dizaines de restaurants et de boucheries sont concernés, en région Ile de France principalement et dans les départements d'Ille et Vilaine et du Loiret", 

précise le communiqué.

L'origine de ces scandales est que ces viandes n'ont pas subi d’inspection officielle à l'abattoir selon la réglementation, certainement la raison pour laquelle le ministère déclare que cette viande est inconsommable.

"mais aucun élément ne permet à ce stade d'identifier un risque pour le consommateur"

Cependant, aucune source n’a affirmé qu’il y avait un risque pour les consommateurs.

LA DÉCOUVERTE DES 800 KILOS

Tout a commencé grâce à un journaliste polonais. Après avoir passé trois semaine dans l'abattoir de Kalinowo en Pologne, il a divulgué l'existence de la vente d'une viande inconsommable dans le site, sans le suivi et accord des vétérinaires. Ainsi, ce samedi 1er février, le ministère de l'Agriculture a annoncé la découverte d’une partie considérable des 800 kilos de viande avariée.

Face à ce fait, une action corrective a été prise par le commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andiukaitis, en planifiant une inspection la semaine prochaine, en Pologne.

Les postes connexes
Parentalité Mar 15, 2019
Malnutrition à Vosges : "L’enfant de 2 ans et demi qui pesait 5 kilos va mieux"
Santé Feb 28, 2019
Luke Perry (Beverly Hills) est hospitalisé : Le jour où il a dévoilé qu’il souffrait du cancer
Conseils Apr 20, 2019
Le Top Chef Grégory Cuilleron dévoile les secrets personnels sur la façon de cuisiner le délicieux bœuf bourguignon
Animaux Mar 15, 2019
Nénette est sauvée : la laie recueillie par un agriculteur de Muids ne sera pas abattue