À propos AM

05 février 2019

Une femme a été percutée par un convoi médical pressé de porter des greffes à l'hôpital

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Un terrible accident s’est produit ce dimanche 3 février dans le quartier des Invalides, à Paris. Selon le rapport du Parisien, une femme a été percutée par un convoi escorté de transport de greffe. 

L’accident a eu lieu dimanche après-midi sur l’avenue du Maréchal-Gallieni, qui relie les Invalides au pont Alexandre III dans le 7e arrondissement de Paris.

Les circonstances de l'accident restent floues, mais selon les premières constatations, cette femme pourrait avoir été renversée par un motard de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC). Ces derniers escortaient le véhicule de transport de greffe vers l’hôpital Necker-Enfants malades.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Une enquête a été ouverte, le parquet a saisi le Service de traitement judiciaire des accidents (STJA) qui devra déterminer les circonstances précises du drame.

Chargement...

Annonces

Dans la soirée du dimanche, la femme se trouvait toujours entre la vie et la mort. Quant au greffon faisant l’objet de ce convoi, il a pu rejoindre sa destination.

Cet accident dramatique rappelle non seulement l’importance de faire attention sur la route et laisser passer les transports ayant une priorité, mais soulève aussi le sujet du don d’organes.

Chargement...

Annonces

En France, la législation stipule que chaque individu est un donneur potentiel. Si la volonté est contraire à ce principe, il doit soit s’enregistrer sur le registre national des refus, ou bien de faire part de sa position à ses proches.

Actuellement, le registre national des refus compte aujourd’hui 345 836 inscrits, selon le rapport de Ouest France. De plus, la France pâtit d’un taux d'opposition sur le don d'organes post-mortem assez haut.

Chargement...

Annonces

Si celui-ci culminait à 33 % en 2016, il est descendu à hauteur de 30,5 % l’année passée, selon l’Agence de la Biomédecine. Une donnée importante quand on sait que certains pays limitrophes, sont en dessous des 20 % de refus.

Voilà pourquoi chaque année l‘Agence de la Biomédecine organise une campagne de sensibilisation. "On est tous donneurs" était le slogan qui a accompagné sa dernière campagne sur le don d’organes post-mortem, en novembre 2018. Ses orgranisateurs ont tenté d’éveiller les consciences sur cet enjeu majeur de santé public.

Chargement...
Chargement...

Annonces