Raclée et abjection : Un travailleur d'Ehpad accusé de violence à l'encontre d'une nonagénaire repérée par une caméra

Une nonagénaire s'était plainte de sa maltraitance dans la maison de retraite d'Arcueil mais personne ne l'a crue. La famille de la vieille femme a fait une macabre découverte en cachant une caméra de surveillance dans sa chambre.

Monique, une femme placée en maison de retraite s'est déjà plainte qu'elle s'était faite tabasser il y a un an. Puisque sa santé mentale est en dégradation, personne n'a voulu la croire.

Ses filles ont souvent remarqué des hématomes au visage de leur mère, ils ont alors décidé d'en parler à la direction mais on leur a répondu qu'il ne faut pas croire ce que la vieille dame racontait.

Pas satisfaite de la réponse, la famille a décidé de dissimuler une caméra de surveillance dans la chambre de Monique le 1er février dernier. L'appareil enregistre dès qu'il y a un bruit.

INSULTE, GIFLE, COUPS

Les deux filles, choquées, ont découvert la maltraitance de leur mère. Une fois, la vieille femme a été tirée par les cheveux, et le lendemain elle a été giflée.

L'auteur de cette abominable cruauté n'était autre que son aide-soignant. Il a frappé Monique parce qu'elle n'arrivait plus à avaler ses médicaments.

Sans plus attendre, la famille a porté plainte. Et vendredi dernier, les policiers du Kremlin-Bicêtre se sont rendus à l'institut pour enquêter.

75 pensionnaires ont été entretenus mais aucun d'entre eux n'a dit être victime de maltraitance. Le centre de soins pour personnes âgées a confirmé que c'était un cas unique. L'homme a tout de suite été renvoyé de la maison de retraite.

UN ACTE ISOLÉ

Depuis la découverte de cet incident, les familles des personnes ayant placé leurs proches à Maison du Grand cèdre, à Arcueil, s'inquiètent.

«  Lorsque les policiers m’ont appelé, j’ai pensé : et si cela arrivait à la mienne ? Maintenant, je vais être encore plus vigilante »,

a expliqué Mireille, dont la mère se trouve dans la maison de retraite.

Les témoignages ont confirmé que le personnel de soins est très compétent, gentil et attentionné envers les pensionnaires. Tous s'étonnent de la maltraitance dont Monique a été victime.

AUTRE CAS DE MALTRAITANCE EN MAISON DE RETRAITE

Les pensionnaires des maisons de retraite ont parfois la malchance de tomber sur des aides-soignants violents. Cruellement, ces gens abusent d'eux, et profitent de leur dépendance.

Source: Facebook/ Mrkli Mrak

Source: Facebook/ Mrkli Mrak

"Un comportement choquant, dégoûtant... personne ne devrait accepter la violence envers les personnes âgées... ils devraient tous être congédiés et leur DBS devrait être révoqué et ne plus jamais leur être remis..." Anonyme | Facebook

Comme le cas de cet homme filmé à moitié nu dans l'établissement.

Les postes connexes
Histoires virales Feb 15, 2019
Une femme de 98 ans battue à Ehpad : L'aide soignant ne se reconnaît pas lui-même sur une vidéo
Conseils Feb 27, 2019
Abus dans les maisons de retraite: conseils pour protéger nos parents âgés
Actu France Apr 02, 2019
Révélation d'un directeur d'Ehpad : ''un peu plus d'un euro'', a dit Jean Arcelin sur le coût de la nourriture
Feb 08, 2019
"C’est véritablement un mouroir": 33 morts suspectes dans un Ehpad du Doubs, l'enquête est ouverte