Une femme décapitée : le corps a été retrouvé dans son appartement, son fils schizophrène plaide coupable

Un acte de parricide : un jeune homme schizophrène s'est révélé d'avoir tuée sa mère, le principal suspect s'est rendu à la police.

Ce dimanche en début de l'après-midi, un acte de barbarie a eu lieu dans un appartement du XIIe arrondissement de Paris.

Une femme d'une soixantaine d'années a été retrouvée décapitée dans sa propre maison. Son fils n'arrivant pas à la joindre a alerté le secours.

Arrivés sur place, les pompiers ont découvert la dépouille de cette dame allongée sur le plancher, des couteaux autour d'elle.

Une riveraine était témoin de l'acte de secourisme.

« Ils sont arrivés vers 13 heures et ont installé une échelle contre la façade de l’immeuble pour s’introduire au 5e étage après avoir cassé la fenêtre »,

a dit-elle.

Son fils cadet, atteint de schizophrénie était avec elle avant cet acte macabre.

LE SCHIZOPHRÈNE SE LIVRE A LA POLICE

Une enquête a été ouverte afin de découvrir le sujet de cet homicide.  Il y a cinq mois de cela, la victime avait déposé une main courante en dénonçant le comportement inquiétant de son fils.

En effet, sa mère se sentait menacée par son fils car ce dernier lui a annoncé il y a quelque temps qu'il allait la tuer.

Lors de l'investigation du lieu, les enquêteurs ont été témoin d'une scène dramatique. Le corps décapité, couteaux posés autour de lui et quelque minutes plus tard, ils ont découvert avec de grande frayeur la tête  de la victime dans le four.

Le corps de la victime a été transporté en début de soirée à l’institut médico-légal

La police a tout de suite lancée un avis de recherche sur le fils cadet. Il s’est finalement rendu au commissariat d’Aubervilliers de la Seine-Saint-Denis en déclarant qu’il venait de tuer sa mère, selon une source policière. La suite de l’enquête devra déterminer les circonstances exactes de ce terrible incident et surtout la responsabilité de son auteur et son état mental.

LA SCHIZOPHRÉNIE

 

La schizophrénie est un trouble mental sévère et chronique appartenant à la classe des troubles psychotiques. Ce trouble apparaît généralement au début de l'âge adulte (entre environ 15 et 30 ans).

C’est justement le cas pour ce patient de l'hôpital de Saint-Brieuc, où quatre infirmières ont dû être mises en arrêt maladie pour choc post-traumatique.

Suite aux actes violents d’un patient âgé de 39 ans, un autre de 16 ans, cette fois schizophrène, a également fait preuve de violence.

L’hôpital a donc mis en place des dispositions pour empêcher une telle chose de se reproduire afin de préserver son personnel.

Les postes connexes
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué
Actu France Mar 12, 2019
Les parents supplient pour de l'aide dans le Var : Le corps de leur fils de 17 ans retrouvé sur le A57
Feb 06, 2019
"Merci de faire tourner ce message": Le cri du père pour retrouver son fils disparu dans l’incendie de Paris
Histoires virales Mar 22, 2019
Francine Padovani, 83 ans, disparue en Corse : un corps de femme a été retrouvé