L'agression de Bernard Tapie contre une célèbre animatrice : "J'ai pensé que j'allais m'en prendre une"

Pour Catherine Ceylac, le souvenir de son entrevue tendue avec Bernard Tapie est désagréable: "J'ai pensé que j'allais m'en prendre une".

Bernard Tapie est un véritable homme à tout faire. L'homme d’affaires qui s'est muté en ministre de la Ville dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy en 1992, avait sorti C’est beau la vie en 1998, un titre en duo avec le rappeur Doc Gynéco.

Dans cette chanson, l'homme politique chantait les paroles "La rue c’est mon terrain, chacun sa part dans la bagarre", une référence évidente à ses batailles judiciaires d'alors.

Alors que le businessman était venu assurer la promotion de ce tube sur le Plateau de Thé ou Café, il s’était montré notamment menaçant à l'égard de la présentatrice Catherine Ceylac. Cet épisode, l'animatrice en garde encore un souvenir... Désagréable bien entendu.

Reçue au micro de France Inter, Catherine Ceylac a évoqué cette entrevue tendue sur France 2 avec le propriétaire du journal La Provence alors qu'elle était interrogée par Daniel Morin dans l'émission Vous les femmes.

"J'ai pensé que j'allais m'en prendre une. Tout du long, pendant l'émission, je me suis dit intérieurement : 'Je lui en collerai une, je répliquerai aussi'", se souvenait l'animatrice.

Mais, si le businessman de 76 ans "s'est fâché dès le début" de cette interview particulièrement tendue, c'est parce que la journaliste de 64 ans tentait coute que coute lui soutirer quelques informations au sujet de l'affaire du scandale du Crédit Lyonnais, selon les explications de Ceylac qui déclare ensuite "À la fin, il a arraché son micro et il est parti."

Toutefois, en dépit du fait qu'elle soit aujourd'hui encore très marquée par cet épisode et qu'elle considère l'homme d'affaires comme "le pire invité" de son émission qui s'est arrêtée trois mois plus tôt, Catherine Ceylac est certaine que Bernard Tapie sait ce qu'il fait quand il s'agit de "bien jouer avec les médias".

S'il a un "côté sanguin, bagarreur, colérique", il est quand même un monstre médiatique. La preuve? Quelques minutes après être parti du plateau de Thé ou café, Bernard Tapie "est revenu comme un enfant la queue basse et là, il a dit: 'Où est le photographe?'", se rappelle Catherine Ceylac.  

Invité de L'Emission politique récemment, Bernard Tapie a dû annuler sa venue à la dernière minute. L'homme d'affaires souffrant d'un double cancer n’a pas pu se rendre sur le plateau de France 2 à cause d'un "gros coup de fatigue".