Mort d'Henri Lenfant : le jeune homme de 23 ans a été tué par balle dans le cou tiré par un policier

Fouquières-lès-Lens : Mort d'Henri Lenfant, l'homme a été abattu d'une balle dans le coup par un gendarme.

Il y a cinq mois, à Fouquières-lès-Lens un homme de 23 ans a été tué lors d'une interpellation dans le Pas-de-Calais. Ce mardi 26 février, Georges Lenfant, le père du jeune homme mortellement blessé à la nuque par balle par un gendarme, s'est rendu dans le bureau d'une juge d'instruction de Béthune, cinq mois après la mort de ce dernier.

Son défunt fils, Henri Lenfant, est décédé la veille du 28 septembre à Fouquières-lès-Lens.

Une marche a été réalisée il y a un mois dans le centre-ville de Béthune afin de demander justice pour Henri et pour mieux élucider les circonstances de sa mort.

Deux enfants ont perdu leur père, abattu par un gendarme du GIGN, lors d'une intervention des forces de sécurité dans un campement de gens de voyage.

La juge d'instruction a bien confirmé qu'Henri Lenfant avait bien reçu une balle dans la nuque.

"Il a reçu une balle à l’arrière de la nuque. Il n’y a eu qu’une seule balle",

confie-t-elle au père du jeune homme.

Bien avant cela, au moment de l'établissement des paperasses pour la récupération du corps d’Henri Lenfant, la secrétaire des pompes funèbres a donné la même explication à la famille du défunt.

"Le jeune homme recherché dans le cadre d’un vol cette nuit de septembre 2018 avait reçu une balle dans la nuque",

déclarait-t-elle.

un gendarme en uniforme | Source : Getty Images

un gendarme en uniforme | Source : Getty Images

"Il était en face de lui, comment a-t-il pu être touché à l’arrière de la nuque ?"

Georges Lenfant n'en revient pas sur les faits.

" Pour moi, le gendarme a fait le tour, sinon, il l’aurait reçue en plein visage. Ils ont fait une reconstitution avec des mannequins, la juge ne comprend pas non plus",

ajoute-t-il, perdu dans ses songes.

Le père a bien eu des réponses à ses questions en sortant du bureau de la juge d'instruction, tout en étant persuadé que son fils a été victime d'un acte volontaire.

un gendarme sur la rue | Source : Getty Images

un gendarme sur la rue | Source : Getty Images

" C’est une belle erreur qu’il a faite, il a tué un gamin. Je vais pas dire que mon fils était un saint, mais il n’a jamais été pris avec une arme",

déclare-t-il.

En attendant la suite de l'enquête, Georges Lenfant voit venir un procès d'assises. Placé sous contrôle judiciaire, le gendarme est en séance d'interrogatoire pour "violence avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

gendarme avec des chiens | Source : Getty Images

gendarme avec des chiens | Source : Getty Images

ISÈRE : UN ACCIDENT ROUTIER A CAUSÉ LA MORT D'UN COUPLE

Si cet homme de 23 ans a été abattu d'une balle dans le coup par un gendarme lors d'une interpellation dans le Pas-de-Calais Il y a cinq mois à Fouquières-lès-Lens, il y a bien ceux des forces de l'ordre qui ne suivent même pas la loi. 

Des fois l'irresponsabilité peut causer un drame. Un accident mortel s'est réalisé en Isère et a causé la mort d'un couple. Le conducteur alcoolique est un gendarme.