Bernard Tapie : L'homme d'affaires de 76 ans jugé malgré son cancer n'est pas près d'abandonner

Le procès tant attendu par Bernard Tapie s’est ouvert ce lundi 11 mars. Malgré sa maladie, l’homme d’affaires est apparu dès le premier jour dans la salle d’audience du tribunal plus combatif que jamais.

Il y a quelques semaines, l’homme de 76 ans atteint du double cancer affirmait être déterminé d’aller à ce procès, même s’il était "sur une chaise longue".

"Ce ne sont pas les Gilets Jaunes qui m'animent et qui me donnent envie d'être en vie. C'est le procès (celui d'Adidas) qui démarre le 15 mars. (...) Ça fait trois ans qu'on me parle des 400 millions d'euros que j'ai reçus de l'Etat. Ça fait trois ans que j'entends dire que j'ai été une pompe à fric de l'Etat. Et j'ai hâte que ce procès arrive." 

déclarait-il au micro de Ruth Elkrief sur BFMTV.

Pour mener à bien sa bataille judiciaire, il a d'ailleurs décidé d'arrêter de prendre son traitement contre le cancer pendant au moins trois semaines, les anti-douleurs ayant, comme il le dit, "la fâcheuse tendance à embrouiller l'esprit", et il veut avoir tous ses moyens afin de pouvoir se défendre.

AFFAIRE ADIDAS/CRÉDIT LYONNAIS

Pour rappel, une affaire politico-judiciaire à fort retentissement médiatique a commencé pour Bernard Tapie en 1992. Devenu ministre à l'époque, il souhaitait vendre Adidas pour éviter tout conflit d'intérêt comme le réclamait le président François Mitterrand. 

Mais l'ancien propriétaire d'Adidas a été mis en faillite par le Crédit lyonnais. C'est donc dans cette affaire qui dure depuis plus d'un quart du siècle que Bernard Tapie veut à faire entendre sa voix face aux juges. Car pour lui c’est une question d’honneur.

PLUS COMBATIF QUE JAMAIS

"Bernard Tapie a montré qu’il n’en était pas moins ‘déterminé’ à démontrer qu’il n’a pas ‘volé le contribuable’ et a promis de rendre coup pour coup aux accusations d'’escroquerie’ et de ‘détournement de fonds publics’, qu’il conteste", rapporte ainsi le site d'informations 20 Minutes.

Exemple à l’appui, peu après son arrivée, celui qui peut compter sur le soutien de son épouse et ses enfants "commence par s’en prendre à la presse", comme le raconte Le Figaro, qui estime que c'est une "manière efficace de s'échauffer en attendant l'arrivée de ses juges".

VERDICT LE 5 AVRIL PROCHAIN

Bernard Tapie sera jugé jusqu’au 5 avril avec cinq coprévenus pour "escroquerie". L’homme de 76 ans encourt sept ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende.

Selon le quotidien Sud-Ouest, il est néanmoins "peu probable qu’une peine de prison soit prononcée en cas de condamnation, l’enjeu du procès est essentiellement une question d’honneur pour l’ancien ministre".

UNE AUTRE TOURMENTE JUDICIAIRE DE BERNARD TAPIE

En décembre dernier Bernard Tapie rencontrait quelques soucis avec la justice belge concernant deux de ses sociétés.

En effet, une liquidation judiciaire a été ordonnée par la justice belge d'après les informations rapportées à l'AFP. Une mauvaise nouvelle pour Bernard Tapie à qui elles appartiennent.

L'AFP a obtenu une copie des deux jugements différents concernant les sociétés GBTH (groupe Bernard Tapie Holding) et AMS (Aircraft Management Services). 

Les postes connexes
Jan 25, 2019
Bernard Tapie est "victime d'un gros coup de fatigue" un jour avant ses 76 ans
Dec 27, 2018
Bernard Tapie perd deux sociétés pour avoir caché des flux de capitaux après un litige de près de 20 ans
Célébrités Mar 29, 2019
Bernard Tapie explose de colère pendant le procès après le témoignage de son ex-ami
People Apr 03, 2019
5 ans de prison pour Bernard Tapie, souffrant de cancer : Anthony Delon est en fureur