Alain Bashung n'a rien légué à son fils, ce cas nous rappelle Johnny Hallyday

Alain Bashung a fait la même chose que ce que Johnny Hallyday avait fait à son fils. Le conflit autour de l'héritage de Johnny a ranimé l'amertume de l'ancienne épouse d'Alain Bashung.

Malheureusement, au décès des stars, certaines familles sont confrontées à un problème d'héritage. En entendant Laura et David Hallyday réclamant leur part d'héritage, cette triste nouvelle a réveillé les douloureux souvenirs d’Arthur Baschung, le fils du chanteur alsacien. Ce dernier s'est senti également dénué à la mort de son père en mars 2009.

Le sujet avait particulièrement affecté le jeune homme de 34 ans.

"L’actualité m’y fait penser, cela me met mal à l’aise, nous écrit Arthur pudiquement par SMS. Je mets cela derrière moi, avec une certaine rancœur. Mais je ne suis pas prêt à en parler. Ma mère peut s’entretenir avec vous, avec mon accord."

Alain avait été marié à Chantal, une psychothérapeute, pendant dix-huit ans jusqu’à leur divorce en 1999. L’inoubliable interprète de "Vertige de l’amour" s’est ensuite remarié en 2001 avec la chanteuse Chloé Mons, avec laquelle il a eu une fille.

Dix ans après la mort du chanteur, son ex-femme, Chantal, n'arrive toujours pas à oublier l'injustice qu'a subie son fils.

"Comme Laura et David Hallyday, Arthur n'a rien hérité de son père pour l'instant,

expose-t-elle au Journal du dimanche.

"Bien que la loi française stipule qu'il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner. Ça a été le cas."

Pendant l'interview, le journaliste a demandé à Chantal si l'image des enfants de Johnny Hallyday déshérités ressemblait à son histoire. Avec conviction, la psychothérapeute a répondu que son fils avait vécu un cas similaire, spolié de tous ses droits. En effet, son ex-conjoint avait décidé de tout léguer à Poppée, sa fille avec la chanteuse Chloé Mons.

"Alain avait laissé à sa veuve [Chloé Mons] tous ses droits d'auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels."

Même les souvenirs lui ont été refusé.

"Arthur avait demandé à récupérer une guitare qu'Alain lui avait promise, ainsi qu'une collection de 33 tours de rock qu'il avait mise de côté pour lui et des cassettes audio portant son prénom qui contenaient des enregistrements que père et fils avaient faits ensemble. Arthur n'a rien eu. Aucun souvenir. C'est très violent à encaisser".

Le journaliste a interrogé la relation qu'a eue Arthur avec son père quand il était encore en vie. Elle a répondu que son fils avait vécu le même cas que Laura Hallyday : se cacher pour s'approcher de son père et rompant tout contact avec ce dernier pendant 10 ans. Pour elle, son ancien compagnon avait déjà fait le choix entre son fils et sa nouvelle femme.

"Quand Laura raconte dans sa lettre qu'elle devait se cacher pour voir son père, c'est exactement ça. Dans notre cas, à un moment, Alain a arrêté de se cacher, il n'a plus vu son fils du tout. [...] Pendant près de dix ans, Arthur n'a plus vu son père. Aucune nouvelle. Alain avait fait un choix entre sa nouvelle femme et son fils. J'ai vécu dix-huit ans avec lui. Je sais à quel point, en dehors de sa carrière, il était un homme influençable."

Pour les obsèques, Chantal était malheureusement "persona non grata" mais son fils était allé à l'église en étant "isolé". Même dans la chambre funéraire, la veuve de l'artiste ne voulait pas laisser "Arthur seul avec son père". Un geste que Chantal n'a jamais pardonné.

Quand le journaliste l'a interrogée sur la manière dont le testament a été rédigé, Chantal pense qu'il a été influencé car il était "très malade, il avait des métastases au cerveau."

" Lui faire signer ce testament n'a pas dû être bien compliqué…Lorsque nous avons divorcé, Alain nous avait laissé la maison. Je lui avais téléphoné pour le remercier de son geste. Et il m'avait répondu : "Mais tu sais bien que je ferai toujours en sorte que ni toi ni Arthur ne manquiez de quoi que ce soit." Là, dans les arguments du testament, il est noté que, Arthur ayant cette maison, il n'avait besoin de rien d'autre. Or il n'avait aucune ressource."

Finalement, Chantal a donné la raison pour laquelle elle a accepté de témoigner après son silence : c'est pour soutenir David et Laura.

"C'est une façon de leur témoigner mon soutien, pour qu'ils sachent qu'ils ne sont pas les seuls dans cette galère. L'argent n'est pas tout. La vraie blessure, c'est le déni de reconnaissance."

L'affaire de l'héritage n'est pas pour autant un cas isolé dans le star-system.  Tout comme Arthur Bashung, Laura et David ont été également déshérités. Voyons les contenus du testament qui a déclenché la polémique dans les deux clans Hallyday.