Christophe Castaner : la police réagit agressivement après sa nuit mouvementée avec une autre femme

La virée en boîte de nuit du ministre de l'intérieur Christophe Castaner n'est pas passée inaperçue, provoquant ainsi une sacrée controverse. Les syndicats de police l'ont vivement attaqué.

L'escapade sentimentale du ministre de l'intérieur Christophe Castaner semble faire une polémique en ce moment. Cette histoire qui a fait la une de certains journaux ne cesse de renchérir des critiques.

Revenons un peu sur le fait déclencheur. Le fidèle collaborateur d'Emmanuel Macron a été filmé et photographié en train d’enlacer une jeune femme dans une boîte parisienne ce samedi 9 mars. Christophe Castaner s'est offert une soirée arrosée au Noto, une boîte branchée du VIIIe arrondissement de Paris.

Apparemment, l’homme politique de 53 ans avait envie de se décompresser un peu étant confronté à la crise en France, notamment, des Gilets jaunes depuis bientôt six mois déjà. Toutefois, le ministre de l'intérieur ne s'attendait pas du tout aux conséquences qu'a engendrés cette soirée.

En effet, il s'agit d'un comportement mal vu par certains et tout particulièrement par la police.

UNE INDIGNATION

Les syndicats de police n'ont pas du tout apprécié ce comportement de dérapage de celui qui devait être un exemple pour eux. D'autant plus qu'il est le "premier flic" de France. 

Suite à ce fâcheux incident, la colère règne chez les syndicats. De ce fait, ils dénoncent donc cette attitude inappropriée.

"C’est une faute professionnelle quand vous êtes premier flic de France. Samedi, on demandait aux policiers et aux gendarmes une mobilisation sans précédent sur les Gilets jaunes et nous allons être la risée de tous !",

s’indigne un policier.

"Les syndicats ne bougeront pas, à part peut-être certains minoritaires. Mais c’est une vraie connerie. Difficile d’être crédible et audible après.",

amplifie un syndicaliste sous le coup de colère.

Le ministre, quant à lui, a également son mot à dire pour se défendre face cette controverse. Selon lui

"Etre ministre de l'Intérieur, c'est l'être 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, mais cela ne m'empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m'y rendre librement."

Le reste relève de la vie privée. Ce qui compte, c'est la capacité du ministre à être performant dans l'exercice de ses fonctions.

"C'est mon cas, 7 jours sur 7, 24h sur 24h"

Cela suffit amplement. Attendons la suite de l'histoire.

Dans cet autre article, on peut voir la vidéo polémique dont se trouve le ministre Christophe Castaner. Étant un homme marié, il est vu en train d’enlacer une jolie blonde dans la soirée, et ce qui a fait la source de la polémique.

  
Les postes connexes
Actu France Mar 16, 2019
Le scandale du night-club de Christophe Castaner : Le grand brochet d'un ex-ministre Brice Hortefeux
Vidéos virales Mar 20, 2019
Christophe Castaner se repent après la nuit au Club : "Je vois la hargne, je le regrette"
Actualités Mar 23, 2019
Voici: pour Castaner, cette nuit scandaleuse en boîte n'était pas son premier dérapage
Actu France Mar 15, 2019
Cas de Christophe Castaner: Guillaume Larrivé réagit à l'action controversée de Christophe