Gilets jaunes : Christophe Dettinger réclame plus de 3 millions d'euros à la plateforme Leetchi

Pour soutenir financièrement Christophe Dettinger après son arrestation, une cagnotte en ligne a été lancée sur Leetchi. Cependant, la plateforme a fermé unilatéralement la cagnotte qui a déjà atteint plus de 145 000 euros.  

Le 5 janvier dernier, un homme a été filmé en train d'attaquer deux forces de l'ordre. Après avoir été publiée sur les réseaux sociaux, la scène est devenue virale. Christophe Dettinger, ancien boxeur, est devenu en peu de temps un héros des Gilets jaunes.

Le Gitan de Massy a été interpellée après que les autorités après qu'un des gendarmes frappés sur une passerelle surplombant la Seine ait porté plainte.

En mi-février, le boxeur de 37 ans, figure du mouvement, a été condamné à un an de prison en semi-liberté pour avoir pour avoir frappé volontairement les deux gendarmes.

Le mercredi 20 mars, 20 Minutes a rapporté que l'ancien boxeur a envoyé une assignation devant le tribunal de Paris pour poursuivre la plateforme Leetchi.

UN PRÉJUDICE DE 3 000 D'EUROS

Rappelons qu'après l'interpellation de Christophe Dettinger, une cagnotte en ligne a été lancée sur Leetchi pour soutenir l'ancien boxeur professionnel. Mais la plateforme a bloqué la cagnotte.

"Cette cagnotte devait durer 45 jours selon les règles de Leetchi. Or, Leetchi a décidé unilatéralement de la fermer après 48 heures. Et en deux jours, plus de 145 000 euros avaient déjà été versés. Il suffit de faire le calcul. En droit civil, on appelle cela la perte de chance",

a expliqué l'avocate du boxeur, Laurence Léger.

Face à la polémique qui circule sur Christophe Dettinger, la plateforme Leetchi aurait fermé la cagnotte en ligne alors qu'une somme valant plus de 145 000 euros a déjà été collectée.

L'ancien boxeur réclame donc une somme de 3 millions d'euros à Leetchi, équivalant au 45 jours où la cagnotte devrait être ouverte. En outre, le père de famille réclame aussi les 145 000 euros toujours bloqués par la plateforme.

UN HÉROS OU UN CASSEUR ?

L'image de Christophe Dettinger a été dépeint en "casseur de flics" après cet incident du 8e acte. Cependant, une jeune femme affirme que le “boxeur des gendarmes” l’aurait sauvée pendant qu'elle se trouvait au sol et frappée par les forces de l'ordre.

Les postes connexes
Actu France Feb 14, 2019
"J'ai honte de moi" : Christophe Dettinger a avoué devant le tribunal qu'il regrettait ses actes
Feb 15, 2019
L'avocat de Christophe Dettinger fait ses premiers commentaires après le procès: 'Il n'est pas un casseur'
Jan 08, 2019
Une cagnotte à l'appui d'un boxeur qui frappe un policier atteint une somme faramineuse
Actu France Feb 26, 2019
Émilie, 15 ans, qui a ouvert une cagnotte pour sa famille, récolte 200 000 euros et apparaît sur France 5