On a appris que Christian Quesada avait déjà "signalé un comportement déviant à l'égard des mineurs"

Le mercredi 27 mars dernier, Christian Quesada a été inculpé et placé en détention provisoire pour "possession d'images pédopornographiques" et "corruption de mineurs".

Le Parisien rapporte que le maître des 12 Coups de Midi avait déjà eu un comportement suspect à l'égard des mineurs, en 2001, 2003 et 2009.

Selon le Parisien, l'ancien candidat à l'émission de TF1 avait déjà été mêlé à des affaires qui concernaient des mineurs.

Selon une autre source proche de l'affaire, il aurait déjà montré des comportements déviants envers des mineurs.

Toujours selon la même source, en 2001, 2003 et 2009, Christian Quesada aurait été impliqué dans "trois affaires concernant des mineurs".

Cette source cite des faits de "corruption de mineur", de "détention d’images pédopornographique" et "d’exhibition".

Le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Christophe Rode, avait par ailleurs déclaré plus tôt que Christian Quesada avait déjà "des antécédents judiciaires pour affaires de mœurs".

À la demande du Parisien, ce dernier précise que "c'est le risque de réitération par rapport à ce passé judiciaire qui peut expliquer la décision du JLD".

Il a ensuite ajouté que Christian Quesada avait un casier judiciaire et il avait déjà eu affaire à la justice pour des faits de même nature.

Comme le mentionnent nos confrères, les gendarmes de la brigade de recherche de Bellay dans l'Ain ont mené une enquête sur Christian Quesada depuis fin 2017.

Une adolescente avait signalé à la police qu'un homme lui avait demandé de se déshabiller sur une discussion en ligne.

"Christian Quesada est vite identifié, mais est rarement présent en France",

a finalement rapporté le Parisien.

Devant ces accusations contre Christian Quesada,  Jean-Luc Reichmann a fait part de sa réaction via son compte Instagram.

"Je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère...",

a publié l'animateur des 12 coups de midi en étant "sous le choc".

LA CONFESSION DE CHRISTIAN QUESADA

L'inculpation de Christian Quesada a été prononcée à la suite d'une plainte déposée par une jeune fille qui l'avait dénoncé pour tentative de corruption de mineur.

Au cours de sa garde à vue, le maître des 12 Coups de Midi a admis les faits.