Un jeune enfant de 7 semaines est mort après que les médecins n'ont pas pu détecter une infection : "Il était trop tard pour Evi"

Une mère raconte comment son nouveau-né est mort après avoir été négligé dans un hôpital. Le bébé a été diagnostiqué à tort et est mort plus tard d'une infection.

Dans un post Twitter, la mère d'Evianna Rose a raconté comment son bébé était mort d'une méningite bactérienne dans le but de sensibiliser à l'infection.

Ginger McCall, 35 ans, et son mari, Omar Quintero, étaient excités d'avoir leur petite fille quand ils ont appris qu'ils attendaient un bébé. McCall a partagé :

"Nous rêvions d'escalader des montagnes avec Evi, de partager notre amour de la nature avec elle."

"Ma fille de 7 semaines, Evi, est morte d'une méningite bactérienne le 17 mars après avoir été soignée à l'hôpital de Salem.

 Le matin du 15 mars, je l'ai emmenée aux urgences de l'hôpital de Salem, où ils nous ont vus, l'ont traitée avec du Tylenol et des liquides, puis nous ont libérés (pendant qu'elle avait encore de la fièvre). "- Ginger McCall‏  | Twitter

La résidente de Salem, en Oregon, a également ajouté :

"Notre annonce de grossesse était une photo de nous au sommet d'une montagne avec notre échographie de 10 semaines."

Cependant, rien de tout cela ne se produira puisque leur fille de 7 semaines est morte avant même d'avoir atteint l'âge de 1 an.

"Nous sommes rentrés chez nous. Elle faisait encore un terrible bruit de miaulement et de pleurs et elle était encore manifestement malade.

J'ai appelé le pédiatre, qui l'a immédiatement vue et nous a dit de retourner aux urgences. Ce n'est qu'alors qu'ils ont cherché une méningite. Mais c'était trop tard pour Evi."- Ginger McCall | Twitter

L'HOSPITALISATION D'EVIANNA ROSE

Le 15 mars, Evianna (Evi) Rose a commencé à tomber malade. 

"Dès que je me suis réveillé, j'ai su que quelque chose n'allait pas. Elle faisait un son distinctif, comme un cri faible ou un grognement",

a exliqué McCall

L'enfant montrait des signes d'infection bactérienne streptocoque du groupe B. La mère d'Evi et la belle-mère de McCall l'ont emmenée d'urgence à l'hôpital de Salem.

"Son état s'est rapidement aggravé. L'hôpital de Salem a appelé l'USSST, mais elle était trop instable pour être transférée. Ils ont travaillé pendant une heure ou plus pour la stabiliser avant de la transférer en ambulance à l'USSST de Portland, où elle était dans le coma." - Ginger McCall | Twitter

La mère du bébé malade se souvient :

"Le médecin a fait quelques analyses sanguines de base. Mais tout ce qu'ils ont fait, c'est lui donner une perfusion de solution saline et du Tylenol. Ils nous ont dit que c'était un virus et nous ont renvoyés chez nous."

Ce qui est étrange, c'est que McCall a dit au médecin qu'elle avait été diagnostiquée séropositive pour le streptocoque du groupe B lorsqu'elle était enceinte, mais ils ont quand même été renvoyés chez eux.

LA POSSIBLE TRANSMISSION DE STREPTOCOQUE B PAR LA MÈRE

L'information était également disponible dans son dossier médical parce qu'elle a accouché Evi dans cet hôpital. Selon le Groupe B Strep International, la bactérie est transmise par 1 femme enceinte sur 4.

La transmission aux bébés peut être évitée si les femmes reçoivent 4 heures d'antibiotiques pendant le travail. McCall a reçu les antibiotiques, mais elle ne savait pas qu'un streptocoque du groupe B à apparition tardive pouvait encore se produire.

La bactérie peut survenir jusqu'à plusieurs mois après l'accouchement en raison du sous-développement du système immunitaire du nourrisson. La mère d'Evi a dit :

"Avoir une mère séropositive pour le streptocoque du groupe B est un facteur de risque accru d'apparition tardive, c'est pourquoi les médecins auraient dû écouter quand je leur ai dit que j'avais été diagnostiquée séropositive."

LA MORT D'EVIANNA ROSE

Elle a expliqué plus en détail :

"Je comptais sur eux. Ils m'ont dit : "Tu ne devrais pas t'inquiéter, c'est un virus normal, les bébés les attrapent, c'est son système immunitaire qui se renforce."

"A 6h08 du matin, après qu'elle ait été déclarée en état de mort cérébrale et que le système de survie ait été retiré, elle est morte dans mes bras." - Ginger McCall | Twitter 

La petite fille est sortie vers 13 heures et quelques heures plus tard, elle a vomi, ce qui a poussé sa mère à l'emmener chez un pédiatre. McCall a dit :

"Le médecin avait l'air très inquiet et a dit : "Vous devez la ramener aux urgences tout de suite."

La petite fille a été ramenée à Salem Health et cette fois, les médecins ont vérifié s'il y avait une méningite et effectué une ponction lombaire et d'autres tests.

Evi a finalement reçu un diagnostic de méningite et de septicémie et elle a été transportée à l'hôpital pour enfants Doernbecher de l'USSSO à Portland.

À l'OSHU "ils ont indiqué très tôt qu'ils s'inquiétaient pour son cerveau." Les médecins ont également révélé que la petite fille "souffrait d'une septicémie qui affectait sa respiration et son cœur".

Ils ont dit que "la méningite affectait potentiellement son cerveau" et ils l'ont mise sous respirateur artificiel. Dimanche, à 5 heures du matin, ses signes vitaux ont commencé à chuter et elle a été déclarée en état de mort cérébrale.

À 6 h 08 du matin, son système de survie a finalement été débranché et McCall et sa famille l'ont emmenée dans la cour de l'hôpital où ils l'ont serrée dans les bras alors qu'elle mourait. Dans une déclaration, les responsables de Salem Health ont déclaré :

"C'est une perte déchirante, et Salem Health offre ses plus sincères condoléances."

LE PARTAGE DE McCall

McCall partage maintenant son histoire dans l'espoir qu'elle puisse aider d'autres mères à éviter une tragédie semblable.

"C'est la seule chose qui peut en faire quelque chose de rachetable, c'est si quelqu'un d'autre peut être sauvé."

La mère d'Evi a expliqué qu'elle espérait qu'il y aurait "des changements au protocole, de sorte que les femmes reçoivent plus d'informations aux points d'intervention précoce".

Elle a expliqué que lorsqu'elle a découvert qu'elle avait le streptocoque B, il avait été traité comme une chose normale et qu'il n'y avait "rien à craindre".

McCall a ajouté :

"J'aurais aimé qu'à ce moment-là, on m'ait averti de la possibilité d'un déclenchement tardif et qu'on m'ait dit ce que je devais chercher. Un autre point d'intervention significatif pourrait être la distribution d'antibiotiques pendant le travail, ou après, lorsque vous quittez l'hôpital avec le bébé."

Parlant des espoirs qu'elle avait pour Evi, elle a dit :

"Nous voulions l'entourer d'amour, alors nous l'avons emmenée dehors dans la cour de l'hôpital pour que je puisse la tenir comme son père et ses deux grands-mères l'entouraient. Je voulais qu'elle soit enveloppée de bras d'amour, pas couverte de moniteurs et de fils."

Elle a conclu :

"Nous voulions que ses derniers instants soient à ciel ouvert."

Parlant de la regrettée Evi, McCall a partagé :

"Elle était belle. Je sais que c'est vraiment une chose stupide sur laquelle il faut se concentrer, mais je ne saurai jamais de quelle couleur auraient été ses yeux. Je ne saurai jamais qui elle allait être."

"Un bébé de 7 semaines meurt après une infection qui n'est pas détectée à l'hôpital : " Chaque minute compte." - People | Twitter

McCall ajouta :

"C'était trop tard pour Evi."

Elle a également partagé son histoire sur Twitter avec l'intention d'éduquer d'autres parents sur la méningite.

UNE AUTRE MÈRE DÉVASTÉE 

Le 14 mars dernier, Zariah Jackson, une mère de 17 ans a mis au monde Jeremiah Kai Hillman, qui était malheureusement mort né.

Ce petit garçon est mort d'une malformation congénitale de la paroi abdominale, cette mère a décidé de partager des photos de son fils mort né sur les réseaux sociaux.

Cela a suscité la réaction des internautes. D'un côté il y a la famille de cette femme qui la soutienne complètement mais d'un autre côté, il y ceux qui la critiquent en jugeant mal cette action.