Récemment évincé de France Télévisions, Patrick Sébastien, attaque "la ministre de la télé" à l'antenne

Convié sur le plateau de "C à vous", Patrick Sébastien en a profité pour s’exprimer longuement sur la liberté d’expression, fustigeant au passage la secrétaire d’Etat, Marlène Schiappa.

Invité sur France 5 pour promouvoir sa toute dernière émission "Les Années Bonheur" et son nouveau spectacle sur scène, l’animateur de 65 ans a tenu à commenter l’actualité.

Lors de son passage sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine ce vendredi 5 avril 2019, Patrick Sébastien s’en est notamment pris à Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les hommes et les femmes.

L’artiste a déploré le manque de liberté d’expression et ses limites prônées par Marlène Schiappa :

"...on a deux libertés d'expression. On a une liberté d'expression officielle et une liberté d'expression interdite. Un pays où il y a une liberté d'expression officielle et une autre interdite, c'est une dictature. (…)

a déclaré Patrick Sébastien avant de poursuivre :

"J'ai vu Schiappa qui disait que la liberté a quand même des limites. Il faut qu'elle reprenne le mot dans le dictionnaire : la liberté, c'est sans contrainte. Il n'y a pas de limite dans une liberté"

Il a conclu en adressant une pique bien sentie à la politique :

"Schiappa, la ministre de la télé. Je crois qu'elle a tout fait à part 'Le Jour du Seigneur'".

Une référence directe à ses nombreuses apparitions à l’antenne, à l’image de "Balance ton post" en janvier dernier qui lui a valu de se faire "huée".

"JE SUIS LIBRE"

La liberté est en effet une valeur à laquelle Patrick Sébastien tient beaucoup. L'animateur en a encore parlé en évoquant son évincement de France 2.

Convié sur "Les Terriens du dimanche", Patrick Sébastien est revenu sur son évincement de France 2. L'animateur se réjouit de sa nouvelle liberté.

"Maintenant que je ne suis plus à la télé, je suis libre. Pas totalement parce que j'ai un droit de réserve que je me donne jusqu'au mois de juin"

a expliqué Patrick Sébastien.