"J’ai mis deux ans à pouvoir reparler" : la maladie qui a presque brisé Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo a été victime d'un terrible AVC qui aurait bien pu lui coûter la vie et qui lui a laissé de terribles séquelles.

C'est en 2001 que l'incontournable acteur Jean-Paul Belmondo a eu un accident vasculaire cérébral. Un incident effrayant sur lequel il a accepté de revenir au cours d'un entretien accordé au Figaro.

Alors qu'il profitait des vacances d'été 2001 sur l'île de Beauté, le comédien a subi un AVC qui ne lui a heureusement pas été fatal. Il a pu compter sur le soutien de ses proches pour se remettre de cette véritable épreuve comme il l'a raconté avec franchise:

Jean-Paul Belmondo au 73ème festival du film de Venise. l Source: Getty Images

Jean-Paul Belmondo au 73ème festival du film de Venise. l Source: Getty Images

"Je pensais qu’il fallait m’en sortir et que je pouvais y parvenir à condition, encore une fois, de le vouloir, comme mes parents me l’avaient toujours enseigné"

Cependant, son combat a été loin de s'arrêter là comme il l'a révélé. En effet, les conséquences de ce terrible accident vasculaire cérébral ont été terribles et les médecins n'étaient pas très optimistes concernant une possible amélioration de l'état de l'acteur qui était très inquiétant.

Jean-Paul Belmondo à Lyon au 7ème festival du film Lumière. l Source: Getty Images

Jean-Paul Belmondo à Lyon au 7ème festival du film Lumière. l Source: Getty Images

Quand il s'est réveillé de son AVC, Jean-Paul Belmondo avait perdu l'usage de la parole et son médecin lui a annoncé la mort dans l'âme qu'il ne parlerait sûrement plus jamais. Refusant d'accepter ce diagnostic fatidique, l'acteur s'est battu et il a prouvé que la médecine n'a pas toujours raison.

"Je me suis réveillé en baragouinant. J’ai mis deux ans à pouvoir reparler alors que le médecin m’avait dit que je ne reparlerais jamais. J’y suis arrivé"

Jean-Paul Belmondo se déplaçant avec une canne. l Source: Getty Images

Jean-Paul Belmondo se déplaçant avec une canne. l Source: Getty Images

L'acteur a terminé ses confessions avec une leçon de morale qu'il a tenu à adresser à tout le monde.

"La volonté permet beaucoup de choses. Et pas seulement dans le cinéma ! Je crois qu’il y a quelque chose et que, lorsqu’on se meurt, on revit. En quoi, je ne sais pas mais on revit, ça, c’est sûr."

Des révélations honnêtes de la part de cet acteur légendaire qui a beaucoup souffert et dont le fils a d'ailleurs eu du mal à porter son célèbre nom de famille.