NPLP : Toni, en larmes, parle de la maladie incurable de sa fille

L'émission présentée par Faustine Bollaert "Ça commence aujourd'hui" du mardi 16 avril 2019 a été consacrée aux personnalités qui ont vu leurs vies bouleversées après être passées à la télé. Toni était parmi les invités de l'émission pour parler de sa vie privée.

Il était difficile de retenir ses émotions lors de l'émission télévisée "Ça commence aujourd'hui" du mardi 16 avril. Les téléspectateurs sensibles ont surement eu du mal à retenir leurs larmes.

Les invités de l'émission étaient des stars de la télé qui ont vu leurs vies virer au drame après leurs parcours à la télé.

Toni, l'ex-Maestro de "N'oubliez pas les paroles" n'a pas pu retenir ses émotions pendant qu'il a raconté ce dont sa fille souffre.

Les téléspectateurs de l'émission karaoké de France 2 se souviennent surement de Toni, il est le douzième plus grand maestro de l'histoire du jeu présenté par Nagui.

"La première fois que j'ai fait le casting, on venait d'avoir notre deuxième fille, Nina. Après les deux, Inès est retombée enceinte, et là on a une petite Emma qui a 29 mois",

a-t-il raconté.

À peine il a commencé à faire son témoignage, les larmes lui montaient aux yeux. Le père de famille s'est arrêté en reprenant son souffle.

Il avait eu du mal à poursuivre, alors sa femme Inès a décidé de reprendre la parole en expliquant que leur fille Emma est atteinte de trisomie 21.

"Je suis super heureux, elle m'éclate cette enfant, mais à chaque fois que je parle d'elle, je suis ému, je l'admire vraiment, c'est une battante",

a repris le Maestro avec une voix tremblotante.

"ça a été une surprise, ce chromosome en plus, on l'appelle d'ailleurs le petit chromosome d'amour, ça m'a mis une dose de rage en plus de me dire, là on vient de vivre un pseudo drame, au début on pensait que c'était un drame (...) Je voulais prendre ma vengeance sur la vie, dire tu me mets un coup, je vais reprendre de l'autre côté",

continue-t-il.

Le jeune père de famille originaire de La Rochelle a expliqué que l'argent ne fait pas le bonheur, mais le fait d'avoir remporté la cagnotte de 162 000 euros sur le jeu a facilité leur quotidien.

SON QUOTIDIEN AVEC LA MALADIE DE SON ENFANT

Carole Deschamps, une citoyenne de Saint-Jacques-de-la-Lande, a parlé de sa vie quotidienne avec son fils.

Le petit Marcel est un petit garçon de trois ans et demi comme les autres. Seulement, il fait partie des trisomiques 21 et a besoin d'encore plus d'attention de la part de ses parents.