Un homme qui a vécu dans une cabane pendant 8 ans est obligé de la détruire et de payer 3000 euros

Pendant plus de 8 ans, un homme a vécu dans une cabane en bois qu'il lui a fallu très longtemps pour constuire.

Xavier Marmier habite depuis 2011 dans une cabane qu'il a construite de ses propres mains. Malheureusement, la cour d'appel a fini par rendre sa décision et lui ordonner de détruire son habitation ainsi que de payer une amende de 3000 euros.

C'est en 2008 que l'homme a acheté un coin de forêt dans le Doubs. Il s'est ensuite mis à construire ce qui deviendrait sa future maison environ un an plus tard. Avec un passé de grimpeur-élagueur ainsi que de monteur de chapiteau pour le Cirque Plume, Xavier Marmier savait ce qu'il faisait lorsqu'il s'est mis à bâtir cette cabane.

Mais, bien que la parcelle de terrain lui appartienne, il n'a pas demandé de permis de construire avant de se mettre au travail et il se trouve que son terrain se trouve au beau milieu d'une zone Natura 2000 sur laquelle il n'est pas autorisé de construire.

Comme le précise une pétition démarée sur Internet pour sauver sa maison, Xavier "n’a pas de grand besoin et ne demande aucunement à être raccordé, ni à l’eau, ni à l’électricité".

Ce dernier a été extrêmement fier quand, après avoir travaillé pendant trois ans, il a pu ouvrir la porte leur nouvelle maison de 40 m² à sa compagne. Malheureusement, en 2014, quand le maire de la commune de Cléron change, Xavier se retrouve obligé de faire une demande pour un permis de construire, demande qui se voit essuyer un refus.

En juillet 2016, le Tribunal de Grande Instance rend une première décision et donne raison à Xavier Marmier, demandant à la commune de lui verser 1000 euros. Mais la ville de Cléron fait appel et récemment, le juge d'appel a décidé de faire annuler le jugement précédent et il a ordonné à l'homme de détruire sa maison et de payer une amende de 3 000 euros plus 100 euros par jour supplémentaire.

L'arrêt de ce 26 mars 2019 explique ainsi :

"L’érection de constructions en pleine campagne, dans le site naturel de la vallée de la Loue classé en zone Natura 2000 qui doit rester libre de toute construction et, qui en outre, est répertorié en aléa très fort de risque de glissements de terrain, lui cause nécessairement préjudice"

Xavier Marmier n'a donc que six mois pour détruire sa cabane et payer 3 000 euros de frais de justice à la ville de Cléron.