Emmanuel Macron : Les détails sur le financement des mesures annoncées par le président

Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a fait part d'un chiffre exorbitant dans la matinée de ce 29 avril, après avoir chiffré le coût des mesures annoncées par Emmanuel Macron depuis l'allocution présidentielle en décembre.

Apparemment, en totalisant les mesures annoncées par Emmanuel Macron en décembre dernier et celles annoncées ce jeudi 25 avril, celles-ci seraient estimées à plus de 17 milliards d’euros.

"Il va y avoir 5 milliards d’euros de baisse d’impôt sur le revenu et environ 1,4 ou 1,5 milliard d’euros de réindexation des retraites en dessous de 2000 euros par mois. Ce qui fait environ 6,5 milliards d’euros"

"À cela il faut ajouter les 7 milliards d’euros d’impôts et 3 milliards d’euros de primes d’activité. Donc on est presque à 17 milliards d’euros en tout",

a expliqué le ministre durant son passage sur Europe 1.

Baisse de l’impôt sur le revenu, indexation des retraites sur l’inflation, création de maisons de services publics pour chaque canton... il apparaît évident que les mesures annoncées par Emmanuel Macron, ce jeudi 25 avril vont avoir des conséquences considérables sur les finances publiques du pays.

"Donc on est presque à 17 milliards d’euros en tout"

Le ministre a également tenu à rappeler que toutes ces mesures ont été prises pour le bien de la nation. Il faudrait que tout le monde aille dans le sens de "l'intérêt général", aussi bien les particuliers que les entreprises.

Il appelle notamment le patronat à soutenir la réduction des niches fiscales sur les entreprises. estimant que cette mesure est pour le bien de la France toute entière.

"Il faut que le patronat aujourd’hui comprenne qu’après avoir beaucoup aidé les entreprises de France, on a aussi besoin qu’elles puissent nous accompagner dans la baisse d’impôt",

a insisté Gérald Darmanin.

Entre-temps, certaines voix telles que celles du CPME et du Medef s'élèvent et se disent être indignés face à la mesure annoncée par le président annonçant la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises. Pour eux, c'est tout simplement "inacceptable".

Bien que ces mesures aient été annoncées publiquement, les intentions exactes du gouvernement restent toujours aussi vagues et insaisissables.

Au devant d'une telle situation, une partie de la population française se dit toujours insatisfaite des mesures prises par Emmanuel Macron. Elle a même catégorisé certaines des mesures prises par son gouvernement comme étant "des mesures décevantes".