Baisse et remboursements de la CSG, des tarifs du gaz, déclaration de revenus... Tout ce qui change au 1er mai 2019

Ce mercredi 1er mai 2019, il y aura de nombreux changements prévus qui auront un effet sur la situation financière de la Société Française.

Parmi ces changements, on pourrait voir une baisse de la CSG pour certains retraités, baisse des tarifs du gaz, évolution de la TICPE...

Les changements pour le portefeuille français et dans la vie quotidienne se succèdent chaque début de mois.

Même si ce mercredi 1er mai est un jour férié, il ne fait pas exception à la règle, comme l'est notamment la baisse de la CSG pour certains retraités, la baisse des tarifs du gaz et la modification de la taxe applicable aux produits pétroliers. Vue d'ensemble.

Baisse et remboursements de la CSG

La majoration de la CSG pour les retraités dont la pension se situe entre 1200 et 2000 euros a été annulée par Emmanuel Macron le mois de décembre dernier.

Par conséquent, le taux de ce prélèvement obligatoire va être porté de 8,3 % à 6,6 % à compter de ce mois pour ces personnes. En tout, 3,5 millions de ménages sont touchés.

Il faut également noter que la partie de la CSG retirée qui a été payée par les retraités concernés en janvier, février, mars et avril sera remboursée à partir du 2 mai pour la retraite complémentaire des employés de la société privée Agirc-Arrco.

Pour les  pensions de base versées par la CNAV et le MSA sera le 9 mai, et le 28 mai pour la CNRACL (fonctionnaires hospitaliers et territoriaux), puis le 30 mai pour le service de retraite de l'Etat.

Baisse des tarifs réglementés du gaz

Ce mercredi, le prix de vente réglementé du gaz fourni par Engie baissera de 0,6% mercredi, après une baisse de 1,91% en avril.

Selon la Commission de régulation de l'énergie, les consommateurs qui utilisent le gaz pour la cuisson vont connaître une baisse de 0,2 %, ceux qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude et ceux qui utilisent le gaz pour se chauffer, de 0,4 % et 0,7 % respectivement.

Les tarifs réglementés du gaz sont gelés jusqu'à fin juin 2019, conformément à la demande du gouvernement.

Réduction de la taxe sur les carburants dans une région

Une région a choisi par ailleurs de réviser sa part de la taxe sur la consommation intérieure des produits pétroliers (TICPE), comme le souligne la dernière circulaire du ministère de l’Action et des Comptes publics sur cette taxe.

Pour rappel, depuis 2017, une part de cette TICPE est attribuée aux régions à raison de 1,77 € par hectolitre pour les carburants premium et 1,15 € par hectolitre pour le gazole. Il leur appartient de décider d'ajuster ou non cette taxe "dans la limite de 0,73 euro par hectolitre pour les carburants premium et de 1,35 euro par hectolitre pour le gazole".

Seule la région  Auvergne Rhône-Alpes a choisi cette année une réduction de sa part de TICPE. Une décision prise par Laurent Wauquiez en décembre dernier.

Ainsi, en ce qui concerne les stations-service de la région, la taxe applicable au gazole est de 60,48 centimes le litre, 68,87 centimes pour les carburants SP95-E5 et SP98 et 66,87 centimes pour les carburants SP95-E10. Il s'agit d'une très légère baisse par rapport à ces mêmes tarifs qui étaient respectivement de 60.75, 69.02 et 67.02 centimes en 2018.

Cette baisse est d'environ 10 centimes pour un réservoir de 30 litres de carburant de gazole. Pour ce qui est des autres régions, les montants de l'an dernier sont conservés.

Pour ceux qui visitent Venise sans y dormir, il y aura toujours une taxe à payer

Pour les personnes qui envisagent de passer quelque temps à Venise, le séjour est un peu plus cher. Une taxe de 3 euros maximum sera demandée à tous les visiteurs qui souhaitent passer dans la ville.

Il ne s'agit pas d'une taxe nouvelle, mais jusqu'à présent, elle ne concernait que les touristes qui y passaient la nuit. Dorénavant, cette taxe leur sera imposée même s'ils ne restent que quelques heures en ville.

Impôt sur le revenu : Respect de la date limite de déclaration

Le 10 avril, la campagne de déclaration de revenus de 2018 a été lancée. Alors qu'en 2018, les revenus d'entreprise ne sont pas imposables du fait de l'introduction de la retenue à la source, les revenus qualifiés d'"exceptionnels" le sont.

Pour ceux qui sont encore autorisés à faire leur déclaration sur papier, la date limite est le 16 mai 2019. En ce qui concerne la déclaration en ligne, le délai est fixé pour le 21 mai pour les départements 1 à 19, le 28 mai pour les départements 2A à 49 et le 4 juin pour les départements 50 à 95 et départements d’Outre-mer.

Bourses d'études et logement étudiant : 15 jours restants pour les demandes

Pour la rentrée à venir, la date limite pour faire une demande de bourse et de logement social en ligne pour les étudiants est le 15 mai, au Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

TAXE D'HABITATION: UNE BAISSE DE 30%

En 2018, la taxe d'habitation a diminué de 30 %, mais tous les ménages n'ont malheureusement pas pu en bénéficier.

Le site Internet de l'Assemblée nationale a indiqué que 22 millions de foyers fiscaux ont pu ainsi profiter de cette réduction. Par contre, il y en a qui ont dû payer plus cher à cause de l'augmentation des taxes communales.