Val-de-Marne : Cette femme est retrouvée dans le coffre de sa voiture après sa disparition

Le corps d'une jeune femme portée disparue depuis le jeudi 9 mai dernier a été retrouvée sans vie dimanche dans le coffre de sa voiture. Pour ses proches, l’incompréhension est totale.

Sandra B. est une jeune étudiante de 23 ans sans histoire qui venait à peine d'effectuer son stage dans une entreprise de l’Essonne. Mais tout bascule le 9 mai lorsque celle-ci n'a plus donné signe de vie.

Inquiète, sa famille se rend au commissariat de Créteil dès le jeudi soir pour signaler sa disparition. S'enchaine alors plusieurs jours de recherches pour essayer de la retrouver.

"Lorsqu’on a compris, on était intenables" 

Entre-temps, l’une de ses amies aurait réussi à géolocaliser son téléphone dans une résidence de Noisy-le-Grand, à Seine-Saint-Denis, avant d'être de nouveau localisé par la police à Quincy-sous-Sénart, dans le département de l'Essonne.

Les enquêteurs, accompagnés de ses amis ont alors sillonné le département en privilégiant la piste d'un accident de la route. Mais après avoir parcouru plusieurs hôpitaux, inspecter les allées et fossés, aucun résultat.

L'enquête n'avait abouti à rien. Le seul petit réconfort qu'ils pouvaient se permettre était lié au fait qu'au moins Sandra n'avait apparemment pas été victime d'un accident au volant de sa voiture. Malheureusement, tout espoir disparait le dimanche 12 mai.

En effet, c'est le désarroi qui s'empare de ses proches lorsque ceux-ci ont découvert le corps sans vie de la jeune femme, pieds et poings liés, dans le coffre de sa propre voiture. Selon le Parisien, ce serait Amina, sa meilleure amie qui aurait d'abord fait cette triste découverte dans la soirée du 12 mai.

"Je rentrais à Valenton, quand j’ai aperçu le "58" sur la plaque d’une Peugeot 206, raconte Amina. J’ai reconnu sa peluche, son "A" de jeune conducteur effacé, les dés sur son pare-brise. J’ai appelé la police. J’en tremblais."“Elle était pieds et poings liés, avait du scotch sur le visage”, rapporte un policier au Figaro.

Apparemment, la voiture était "étrangement propre" et le siège avant était "anormalement reculé par rapport à la taille de conductrice".

Une autopsie du corps sera réalisée pour connaître les causes exactes du décès.

Pour l'instant, l’enquête a été confiée à la brigade criminelle de Paris pour lever le voile sur ce drame.  

Malheureusement, ce genre de drame est de plus en plus devenu courant.

Un jeune adolescent de 20 ans a été retrouvé mort le 12 janvier 2019 à Rochefort. La police Judiciaire d'Orléans Antenne La Rochette a pris les choses en main. Découvrez tous les détails sur ce sujet en cliquant ici.