Jane Birkin : son deuil douloureux après la mort tragique de sa fille

Jane Birkin fait un come-back sur la mort tragique de Kate, sa fille, dans son livre intitulé "Munkey Diaries". C’est toujours difficile pour un parent d’accepter la mort de son enfant.

En 2013, un douloureux épisode dans la vie de Jane Birkin, elle a perdu sa fille Kate à la suite d’une chute dans son appartement. La douleur est atroce pour sa mère.

D’ailleurs c’est la raison pour laquelle l’actrice et chanteuse britannique s’est confiée sur la disparition de la photographe portraitiste qui n’est autre que sa fille bien-aimée Kate à 46 ans dans son ouvrage "Munkey Diaries 1957-1982".

La star se remet difficilement de cette bouleversante tragédie, en dépit de ces 5 années passées après la mort de Kate. Cette défunte est la fille de Jane Birkin avec le compositeur de musiques de films John Barry. Cependant, Jane formait également un couple avec l'icône Serge Gainsbourg.

De ce fait, Kate est la demi-sœur des comédiennes Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon. La star anglaise  explique dans les pages de son livre:

"Je ne sais pas d'où vient la confiance en soi. C'est les autres qui me l'ont donnée".

Ainsi elle reconnaît avoir eu de la chance de côtoyer des gens exceptionnels qui lui ont donnés des coups de pouce dans sa merveilleuse carrière. Ce n’est visiblement pas tout, car la star semblait également avoir réussi sur le plan familial.

UNE PERTE DÉVASTATRICE POUR JANE BIRKIN

La mère de Kate Barry, de Lou Doillon ainsi que de Charlotte Gainsbourg s’exprime par écrit en disant:

"Je savais quoi faire, je savais les nourrir,  je savais les ramasser,  je savais les cajoler".

Celle qui considérait ses filles comme ses "amies" a donc vécu un véritable bouleversement fin 2013.

"Quand ma fille est morte, j’ai perdu cette confiance-là aussi. Je ne savais plus quoi faire. J’étais sortie de la vie, enfin je vivais une sorte de vie en parallèle".

L’artiste parvenait à surmonter peu à peu sa douleur grâce à sa famille telles que ses "enfants ou petits-enfants", sans oublier la musique.  

View this post on Instagram

#janebirkin #loudoillon by #katebarry ❤️

A post shared by Nicolas Huet Greub (@nicolashuetgreub) on

 Selon la mère et artiste à la fois "Être misérable chez soi, c’est du gaspillage". La scène est également pour elle une sorte d’échappatoire,

"Avant, j’étais complètement bloquée, aujourd’hui les choses sortent. Je me dis par exemple que j’ai eu la chance d’avoir Kate pendant 46 ans"

avoue-t-elle avec pleine de sincérité.

Malgré le fait de savoir que personnes n’est éternelle, le coeur supporte moins la perte d’un être cher. Cependant au fil du temps selon les dires de Jane ci-dessus, un être humain peut s’en remettre petit à petit de n’importe quelle tragédie.

COMMENT A T-ELLE PU EN PARLER DANS SON LIVRE

Dans un autre article, nous revenions sur la force qu'il avait fallu à Jane Birkin pour oser parler de la mort de sa fille dans son livre. Découvrez les révélations douloureuses de la chanteuse ICI.