logo
La source: undefined

La cause de l'affrontement de Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard

Guerry Naissant
27 mai 2019
16:24
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard se sont violemment insultés sur le plateau de TF1, alors qu'ils étaient invités pour évoquer les résultats des élections européennes.

Annonces

Selon les estimations Elabe-BFMTV, le parti de Marine Le Pen a recueilli de 23,6% des votes, aux élections européennes. Suite à cette victoire de sa formation politique, le RN, Gilbert Collard était invité à faire quelques commentaires sur le plateau de TF1.

Mais, l'ambiance a bien vite chaviré en direct à cause de la présence de deux représentants de la majorité - Stanislas Guérini et Daniel Cohn-Bendit - sur le plateau.

Annonces

En effet, s'il y a une chose qui a offusqué le fraichement élu député européen, c'est le fait que Daniel Cohn-Bendit soit considéré comme "grand témoin" en raison de son passé "européen" tandis qu’il était pourtant membre du comité politique de campagne de La République en marche.

Ayant contesté cette déclaration, le ton est monté d'un cran entre Collard et Cohn-Bendit, pour qui Marine Le Pen est perçue comme "un danger pour l'avenir de la France et de l'Europe".

Annonces

ÉCHANGES D’INSULTES EN DIRECT

"Qu’est-ce que ça peut te foutre ?",

lance alors Cohn-Bendit.

"Tu es de trop, voilà",

rétorque Gilbert Collard avant que l'écologiste abandonne son siège tout en insultant ce dernier de "connard" :

"Alors, si je suis de trop, je m’en vais. On me l’a déjà dit de partir (...), c’est ça le Front national ! Tu es ignoble, ordure !"

Suite à quoi Gilbert Collard l'a traite de "faux cul", "sale traître", "vendu à Macron", ou même "rentier de la République".

Annonces
Annonces

"C’EST INSUPPORTABLE"

Un échange violent et rempli d'insultes de part et d'autre, qui a poussé les journalistes à les rappeler à l'ordre de manières si répétées que le journaliste Gilles Bouleau a demandé de leur couper les micros, tant la scène était devenue "insupportable".

Toutefois, le député européen du Rassemblement national a voulu adresser "un mot" de remerciement à ses électeurs avant de quitter le plateau au milieu de tout ce tohu-bohu :

"Continuez à nous insulter, continuez à nous traiter de fachos, continuez à nous parler de l’extrême droite. Je veux dire une chose à nos électeurs : merci d’avoir voté pour nous. On va encore vous insulter, tenez bon dans votre courage."

Annonces

Une scène d'obscénités en direct qui a fait réagir les internautes et qui est survenu un peu plus tôt dans la soirée, avant que le député RN Julien Sanchez ait lui aussi quitté le plateau de France 2 en plein direct. La cause ? Son temps de parole était trop court.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

"Les masques tombent" : Anne-Sophie Lapix mise à l'écart du débat car Marine Le Pen ne veut pas traiter avec elle - les internautes divisés

12 avril 2022

Nikos Aliagas, qui "se retrouve un peu seul", n'a pas présenté la demi-finale de "The Voice" après un problème de santé

20 mai 2022

Un petit garçon de 5 ans porte le cercueil de sa petite sœur pour lui dire adieu pour toujours

17 mai 2022

Jean-Pierre Pernaut : au milieu de 700 invités, Nathalie embrasse son cercueil tandis que sa fille Julia rompt le silence la première

10 mars 2022