L'affront de Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit en direct fait réagir les internautes

Ludwig Wittgenstein disait "Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde". Et si on se réfère à leur langage, où se situe la limite du monde de Daniel Cohn-Bendit et celui de Gilbert Collard ? Ont-ils même des limites ?

On aurait pu penser que tout se passerait bien durant la soirée électorale du dimanche 26 mai 2019 sur TF1, et bien, il semblerait que certains intervenants en aurait décidé autrement.

Celle-ci a été le théâtre d'une "performance" incroyable, un échange d'"opinions" inouï entre deux hommes politiques.

Tout a commencé quand Gilbert Collard a réclamé le départ de Daniel Cohn-Bendit du plateau car apparemment, celui-ci était "de trop".  Pour lui, il était inconcevable de voir deux représentants de la majorité présidentielle sur le plateau de TF1.

"Ferme ta gueule, c**nard !"

Commence alors un énorme clash auquel les téléspectateurs de TF1 n'étaient pas vraiment préparés. Des noms d'oiseaux ont fusé de part et d'autre ; allant de "faux cul" à "C**nard".

Qui aurait pensé qu'il y avait autant d'amour dans le monde politique ? Malheureusement, leur grande déclaration d'amour n'a plu ni aux journalistes Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray, ni à l'audience présente sur les lieux, qui d'ailleurs était choquée par la tournure des évènements.

Après quelques échanges passionnés, Gilbert Collard a décidé de quitter le plateau, laissant derrière lui un public médusé par ses déclarations.

"C'est une honte...là on nous prend pour des cons !",

avait-il par la suite déclaré aux journalistes qui l'attendait pour ses explications.

Theodore Roosevelt disait "Le politicien qui réussit le mieux est celui qui dit le plus souvent et de la voix la plus forte ce que tout le monde pense", mais le monde pensait-il comme M. Collard ?

En tout cas, il n'a pas convaincu les journalistes en interprétant son rôle de "victime" durant son show légendaire.

Mais ce n'est pas le seul où on a vu des politiciens se tacler ouvertement. Pas plus tard que la semaine dernière, à peine le jour de leur "victoire" aux élections 2019, Marine Le Pen a tenu un discours dans lequel elle a notamment appelé le président de la République à "dissoudre l'Assemblée". 

Mais dans quel but ? Découvrez tous les détails en cliquant ici.

Les postes connexes
Histoires virales May 28, 2019
Un homme attendait à l'extérieur de la maternité où sa femme accouchait
Histoires May 28, 2019
Ce vieil homme a étonné le docteur avec son état de santé
Histoires virales May 28, 2019
Un policier arrête un homme pour excès de vitesse
Histoires May 28, 2019
Ce petit enfant répond à un appel téléphonique du patron de son père