Les révélations d'un témoin sur les malaises des jeunes à Evreux

À Evreux, une place de Gaulle et un théâtre rénové ont été inaugurées, mais pendant la cérémonie il s’est passé un incident peu habituel.

Le 18 juin 2019, une nouvelle place du Général de Gaulle a été inaugurée à Evreux. Une vingtaine de jeunes ont été pris de malaise lors de la cérémonie officielle alors qu’ils entonnaient la Marseillaise.

Jérémy Djowa, un jeune étudiant infirmier, raconte les faits dont il était témoin, auprès de France Bleu :

“J'assistais à la cérémonie, et au départ je vois 2 ou 3 jeunes qui font des malaises. A ce moment-là, je ne m'inquiète et je me dis que c'est dû à la chaleur et surtout au stress des jeunes.

Sauf qu'ensuite, ce qui me met la puce à l'oreille c'est que je vois ensuite que les jeunes se portent secours entre eux. Ils étaient de plus en plus nombreux à faire des malaises. Ils tombaient les uns après les autres, comme des mouches."

Au total, 25 jeunes dont 22 dans le Service national universel et 3 cadets de la Défenses étaient victimes d’un coup de chaud.

Ils étaient en effet en position débout, et devaient rester immobiles durant toute la cérémonie. De leur côté, les pompiers ont pu compter 29 jeunes.

“J'assistais à la cérémonie, et au départ je vois 2 ou 3 jeunes qui font des malaises. A ce moment-là, je ne m'inquiète et je me dis que c'est dû à la chaleur et surtout au stress des jeunes.

Sauf qu'ensuite, ce qui me met la puce à l'oreille c'est que je vois ensuite que les jeunes se portent secours entre eux. Ils étaient de plus en plus nombreux à faire des malaises. Ils tombaient les uns après les autres, comme des mouches",

poursuit le témoin.

Les jeunes du SNI et de la défense sont restés une heure sous le soleil sur les marches de l’hôtel de ville alors que la température ressentie était à 30 degrés.

Selon le jeune infirmier, plusieurs d’entre eux faisaient des vrais malaises alors que d’autres étaient étourdis à cause de la chaleur.

Les jeunes en tenue ont été installés sur des brancards par les secours en les mettant au frais et leur donnant de l’eau. Un seul d’entre eux a été hospitalisé, selon la préfecture, pour un problème de santé qui n’est pas lié au coup de chaud.

Jérémy Dojwa était tout de même choqué de voir que les discours officiels n’ont pas été interrompus alors que les jeunes tombaient les uns après les autres.

Après cet épisode, la responsabilité des autorités était remise en question pour avoir laissé ces jeunes en plein soleil pendant une heure.

"Je ne suis pas responsable de la prise en charge des jeunes engagés dans le service national universel.C'est un petit coup de chaud comme on en voit régulièrement",

s’est expliqué le maire Guy Lefrand auprès de France Bleu, le mercredi 19 juin.

Dans la soirée de cet incident, les jeunes ont déjà rejoint les lycéens où ils sont hébergés. Et le lendemain, ils ont déjà repris leur service.

UNE AUTRE VICTIME DE MALAISE LORS D’UNE CÉRÉMONIE

Le mardi 18 juin 2019, même journée où les jeunes du SNI ont fait un malaise, Angela Merkel a été victime d’une crise de spasme, lors d'une cérémonie officielle organisée en compagnie du président ukrainien à Berlin.

Peu de temps après, lors d'une conférence de presse, la chancelière allemande a donné des explications sur son état de santé.

Les postes connexes
instagram.com/karineferri
Célébrités Jul 18, 2019
Karine Ferri mère heureuse, partage des photos du premier anniversaire de sa fille Claudia
Getty images / wikimedia.org
Célébrités Jul 17, 2019
Alain Delon évoque les tristes circonstances du décès de Dalida
Getty images
Célébrités Jul 17, 2019
Les déclarations de Béatrice Dalle sur le vrai visage de Didier (JoeyStarr)
instagram.com/amberemilysmith
People Jul 17, 2019
Le fils de Granger Smith, 3 ans, tragiquement noyé, a sauvé la vie de 2 personnes