Témoignage de l'ex compagnon de cellule de Jean-Claude Romand

Jean-Claude Romand, l’homme qui a tué cinq personnes de sa famille en 1993 a été condamné pour la prison à perpétuité. Il a réussi a décroché une liberté conditionnelle après 25 ans d’emprisonnement. Témoignage d’un de ses compagnons de cellule à l’époque. 

En 2019, Jean-Claude Romand est un nom qui n’est plus tellement célèbre et pourtant, dans les années 90, il a fait énormément parlé de lui dans son histoire d’homicide. En effet, en 1993, un drame terrible s’est déroulé à Prevessin-Moëns, à proximité  de la frontière suisse. 

Jean-Claude Romand était marié et avait deux enfants. Le 9 janvier 1993, alors que la journée venait à peine de commencer, le père de famille s’est dirigé vers sa femme et lui donne un violent coup à la tête en se servant d’un rouleau à pâtisserie.

La mère de famille meurt dans son lit. Juste après, il a décidé de s’occuper de ses enfants. Il a commencé par la sa fille aînée de 7 ans puis de son fils qui a lui 5 ans.

Pour chacun des petits, il leur a demandé de ne pas le regarder mais de mettre leur tête sous leur oreillers et une fois qu’ils se sont exécutés, il s’est servi d’une carabine pour les tuer. Il a par la suite fait un déplacement chez ses parents, à un peu moins de 100 km pour les tuer également.

Les enquêteurs vont apprendre par la suite que tout ce qu’avait fait Jean-Claude Romand était pour cacher ce qu’il était réellement. L’homme prétendait depuis de longues années qu’il était médecin alors qu’il était un simple chômeur.

Il empruntait de l’argent à tout le monde pour pouvoir mener une vie “digne” d’un médecin. Une fois que toute sa mascarade était sur le point d’être découvert, il a décidé de réduire au silence ses victimes.

En 1996 il passe devant un tribunal et se retrouve avec la prison à la perpétuité. 25 ans plus tard, le vendredi 28 juin 2019, il obtient la liberté conditionnelle à l’âge de 64 ans. 

Télé Star interviewer Patrick Guillemin, un ancien camarade de cellule de Jean-Claude Romand pour parler un peu de l’homme qu’il était en prison. Pour lui, Jean-Claude était un “brave mec, gentil et serviable”. Que les détenus le consultent quand ils ne se sentaient pas bien et qu’il avait toujours raison pour ses diagnostics. 

Patrick Guillemin parlait également de sa petite famille de temps à autres comme si tout le monde étaient encore vivants. Le seul problème c’est que lui était en prison et ne pouvait les voir. Bien conscient de ce qu’on dit de lui avec la télé qu’il a dans sa cellule, Jean-Claude Guillemin semblait vivre calmement sa vie de détenu. 

Jean Claude Romand malgré son passé et sa terrible histoire est plutôt bien vu par les autres détenus. Ce n’a pas été le cas pour d’autres. Les relations dangereuses de Christian Quesada avec les détenus : Il est "très mal vu".

Les postes connexes
twitter.com/AFP
People Jun 27, 2019
Jean-Claude Romand, qui a tué tous les membres de sa famille sera libéré
People Apr 26, 2019
Jean-Claude Romand se voit bientôt être libéré conditionnellement
Relation Apr 04, 2019
Marion Game : Comment à l’âge de 77 ans, elle a quitté son compagnon Jean-Claude et est devenue célibataire
Célébrités Apr 15, 2019
Qui est Jean-Claude Sindres, l'ancien compagnon de Laura, qui est très proche de Laeticia aujourd'hui?