Ce bébé est sauvé par ses médecins

Kalina Raoelina
01 juil. 2019
13:06
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un jeune couple attendait de recevoir un greffe de coeur pour leur enfant mais au final, le petit garçon n’en a pas eu besoin. Les soins et les traitements ont été bénéfiques pour lui.

Annonces

En décembre 2018, l’histoire du petit Antoine est dévoilée au grand public. Le petit garçon est venu au monde avec une malformation.

À tout juste trois jour après l’accouchement, une anomalie est localisée après une échographie du bébé. Le ventricule gauche de son coeur ne fonctionne pas correctement, ses contractions ne sont pas normales.

Une découverte qui terrifie les deux parents comme ils ont déjà vécu une histoire similaire auparavant. En effet, le couple avait déjà perdu un enfant qu’il ont donné le nom de Gabriel à cause du même problème.

Annonces

Ce dernier aurait succombé à son problème cardiaque à seulement 23 jours de sa naissance durant l’année 2017.

Pour espérer guérir, le petit garçon devait subir une greffe de coeur. Le temps pressait car le coeur se fragilisent et que les répercussions sur les organes du corps pouvaient l’emporter.

La tâche n’était pourtant pas si simple car trouver un donneur qui correspond au patient n’est jamais évidente.

Annonces

Pour Antoine, elle est d’autant plus complexe car il faudrait trouver un donneur très spécifique : Déjà pour le groupe sanguin, il leur faut un O+ ou O- et après il faudrait que le don provienne d’un enfant dont le poids varie de 3 et 8 kg uniquement.

Et enfin, il faudrait que le transfert du don se fasse dans un temps très bref : au dessous de 4 heures ! Il fallait donc s’attendre à un donneur dans la France ou des pays se trouvant vraiment à proximité.

Annonces

Finalement, il n’y a pas eu besoin de faire une greffe, après suivi médical, les médecins et les parents se sont aperçus avec stupéfaction que les traitements supposés juste donner du soulagement au coeur du garçon a fait en sorte que sa santé s’améliore énormément.

Malgré qu’Antoine n’est plus dans un état de santé qui puisse faire peur, il y a tout de même un risque de rechute. Les médecins indiquent qu’il faudrait surveiller de près l’évolution du petit pour les trois ans à venir.

Annonces

En 2018 les personnes attendant une greffe pour espérer vaincre leurs maladies sont nombreuses. Loiret : Maïa, 20 mois, attend une greffe de moelle osseuse en raison d'une maladie rare.

 

Annonces