Le neveu de Vincent Lambert voit l’arrêt des soins comme “un soulagement”

L’arrêt des soins de Vincent Lambert, tétraplégique et en état végétatif depuis 2008, a débuté le 2 juillet 2019. Le neveu du patient s’est confiée concernant l’affaire. 

Après la décision du tribunal, qui n’est plus susceptible d’aucun recours, certains membres de sa famille se sont résignés à le laisser partir même s’ils ne soutiennent pas la décision à prendre.

Après son passage au chevet du patient au CHU de Reims, son neveu François Lambert s’est exprimé au micro de RTL pour commenter l’affaire, le lundi 8 juillet. 

“C'est triste à dire mais j'espère que c'est ma dernière visite à Vincent. Normalement quand on dit adieu à quelqu'un, on lui dit pas tous les trois ans comme ça”,

dit-il. 

À cause d’une idée contradictoire qui opposait les parents et la femme de Vincent Lambert, plusieurs rebondissements se sont produits concernant le sort de l’homme de 42 ans.

Mais François Lambert, il est du camp de ceux qui sont pour l’arrêt de traitements. Il dit être soulagé de la décision de justice, quoique la situation n’est pas du tout facile pour tous les proches du patient. 

“Les images restent quand même assez insoutenables pour les proches. C'est un soulagement qu'il puisse partir, c'est pour ça qu'on se bat depuis six ans", conclut François Lambert”,

a-t-il également avoué à l’antenne. 

Le processus le plus difficile pour les proches de Vincent Lambert est en effet son arrêt de vie, qui pourrait vite survenir ou prendre du temps. Selon les médecins, le patient pourrait changer physiquement, jusqu’à avoir une maigreur difficile à tolérer pour la famille. 

“Il y a une latence où son corps va continuer de dépérir lentement, va souffrir, alors on le soigne, on le perfuse, on augmente les sédations pour qu'il souffre pas et on sait qu'avec la sédation qui augmente, c'est ce qui va le faire partir plus ou moins”,

déclare François Lambert. 

Vincent Lambert n’est plus alimenté ni hydraté, ce qui nuirait progressivement à ses organes. Son neveu espère qu’il n’aurait pas à souffrir longtemps. 

Le lundi 8 juillet 2019, le docteur Eric Kariger s’est exprimé auprès de France Info. Il est le premier médecin qui a commencé le protocole d’arrêt de traitements de Vincent Lambert en 2013, après une demande de l’épouse de ce dernier. Il a révélé ce qu’il pense de la décision finale de la justice. 

Les postes connexes
twitter.com/franceinfo / twitter.com/franceinter
People Jul 08, 2019
Les propos du neveu de Vincent Lambert face à l'arrêt de son traitement
twitter.com/RFI_En
Actu France Jul 03, 2019
La chronologie complète de l'affaire Vincent Lambert
Facebook/Europe1
Actu France Jul 08, 2019
Affaire Vincent Lambert : Le temps semble ne plus être à l'espoir
twitter.com/Le_Figaro
People Jul 04, 2019
Un membre de la SFAP voit l’affaire Vincent Lambert comme “un échec”