Le fauteuil roulant d’un enfant de 12 ans, myopathe, a été volé durant sa baignade

Cathya Harena Raoelina
15 juil. 2019
11:06
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Martin, un myopathe âgé de 12 ans, s’est fait volé son fauteuil roulant alors qu’il profitait de la mer avec sa famille. 

Annonces

Comme tout le monde, Martin, un jeune garçon de 12 ans souffrant d’une myopathie, a voulu se baigner, en compagnie des membres de sa famille, avec la chaleur estivale qui fait maintenant rage. 

Dans l’après-midi du jeudi 11 juillet 2019, son fauteuil roulant a été placé près du poste de secours de Canet-Plage avant de rejoindre la mer en tiralo, un moyen de transport pour handicapé à la plage. Mais le fauteuil roulant a été volé

"Nous avions laissé sa chaise roulante pour pouvoir prendre un tiralo. Mais à 19 h 15, lorsque nous avons voulu récupérer le fauteuil de Martin, celui-ci avait disparu”, 

a raconté le grand-père de Martin, qui était avec lui à la plage l’après-midi du jeudi. 

Annonces
Annonces

Le grand-père du jeune homme handicapé est en colère et choqué par ce vol. Comme il l’a déclaré auprès de L’Indépendance, une telle situation est vraiment inadmissible. 

“Il est déjà inadmissible de voir autant de vols sur le bord des plages. Mais s'en prendre à un jeune handicapé, c'est vraiment scandaleux”,

lâche-t-il. 

Annonces

Le comble dans cette histoire est que ce genre de fauteuil roulant coûte vraiment cher, dépassant un millier d’euros. Mais la famille du jeune myopathe de 12 ans n’est pas sûre que l’assurance va procéder à un remboursement. 

"Ce genre d'équipement coûte près d'un millier d'euros et nous ne sommes pas sûr que cela sera pris en compte par l'assurance”,

fustige le grand-père de Martin. 

Annonces

Après cet incident scandaleux, la famille du jeune Martin a décidé de porter plainte. Cependant, aucun élément ou témoignage du déroulement n’a été recueilli. Personne ne sait qui aurait dérobé ce fauteuil roulant déposé sur le poste de secours 2 de la plage. 

Les membres de la famille du jeune handicapé espère qu’une enquête aboutira et que l’assurance jouera en faveur de l’adolescent. 

Un fauteuil roulant posé sur la rue | Photo : Pixabay

Annonces