Nicola Sirkis : rencontre ses trois enfants

15 juil. 2019
18:23
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Au mois de juin dernier, le chanteur et musicien Nicola Sirkis fêtait ses 60 ans. S’il bondit toujours avec l’énergie d’un adolescent, le leader d’Indochine est aujourd’hui père de 3 enfants.

Annonces

Né le 22 juin 1959, Nicolas Henri Didier Sirchis, de son vrai nom, a actuellement 60 ans. Depuis la naissance de groupe en mai 1981, celui qui a formé Indochine avec son ami, Dominique Nicolas, n’a pas vraiment changé. À travers sa coiffure, son style et surtout son énergie sur scène, il a su conserver son image d’adolescent survolté. Un style et un talent qui ont permis à Indochine de marquer dignement l’histoire, notamment en devenant le premier groupe de rock français à remplir le célèbre Stade de France, le 26 juin 2010.

C’est le 25 octobre 2001 que le chanteur est devenu pour la première fois papa. Alors âgé de 42 ans, il était en couple avec la bassiste du groupe Madinka, Gwenaelle Bouchet, plus connue sous le nom de Gwen Blast, qui a accouché d’une magnifique petite fille, Théa.

Annonces
Annonces

Les parents se marieront 2 ans plus tard mais divorceront en 2009. Une séparation que le compositeur a longtemps regrettée puisqu’à plusieurs reprises, il l’évoquera devant les médias. En 2013, dans VSD, il avouera par exemple :

"Mon acte le plus impardonnable, que je raconte dans la chanson Memoria, c’est l’histoire d’un mec qui est parti vers d’autres horizons et qui se rend compte que la personne qu’il aimait, c’était celle qu’il a quittée."

Annonces

Quatre ans plus tard, le musicien se confiait à nouveau, cette fois-ci à Paris Match :

"Je suis toujours amoureux de la mère de ma fille, c'est quelque chose d'indélébile. (…) Tout passe tellement vite. Combien de fois je regrette de ne pas être resté avec ma fille."

Le musicien deviendra ensuite papa de deux fils, Alice-Tom (2008) et Jules (2016), nés de deux mères différentes. Et, malgré la célébrité, l’interprète a toujours tenu à offrir à ses 3 enfants une enfance normale.

Annonces

Lorsqu’on l’interroge pour les lecteurs du Parisien, en 2014, pour savoir à quoi ressemble son quotidien, il répond tout naturellement :

Annonces

"…à celui d'un père qui va chercher ses enfants à l'école. J'ai aussi un fils. Quand je suis avec ma fille, Théa, il y a du boulot: éteindre la télé quand il faut, faire les courses. (...) Ma fille est dans une école publique, n'a pas de nounou. Elle a de très bons résultats à l'école. (...) Je l'ai quand même prévenue qu'elle pouvait trouver des choses horribles sur son père sur Internet. Mais ma fille n'est absolument pas fan de moi."

Annonces