ActualitésActu France

16 juillet 2019

L'accident de Marne, ayant fait quatre victimes serait un "acte volontaire" de la conductrice

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Décès tragique d'une assistante maternelle et trois enfants qu’elle transportait dans sa voiture, dont sa fille d'environ dix ans, dans un télescopage avec un TER, à hauteur d’un passage à niveau à Avenay-Val-d’Or, dans la Marne, lundi 15 juillet.

Lundi 15 juillet 2019, une assistante maternelle et trois enfants qu’elle transportait dans sa voiture ont perdu la vie dans une collision avec un TER, à 30 kilomètres de Reims, sur la route départementale 201, au passage à niveau d’Avenay-Val-d’Or, dans la Marne, à 9h54. 

La SNCF rapporte que quatre parmi la vingtaine de voyageurs qui se trouvaient à bord du TER ont été légèrement blessés et pris en charge par les pompiers. Une cellule d’accueil et de soutien psychologique est à la disposition des voyageurs par la préfecture de la Marne à la salle des fêtes d’Avenay-Val-d’Or.

Annonces

Annonces

Le procureur de la République de Reims Matthieu Bourrette a affirmé que tous les passagers de la voiture - dont une fillette d'une dizaine d'années, qui était la fille de la conductrice et deux autres, "très jeunes" - ont été tués "sur le coup".

LA BARRIÈRE DU PASSAGE À NIVEAU ÉTAIT ENFONCÉE

Matthieu Bourrette a poursuivi en déclarant que le conducteur du TER avait remarqué tardivement la présence du véhicule "sur la voie" après avoir pris une courbe et poursuivant "sa route en ligne droite à 118 km/h".

Son freinage d’urgence n’a pas été suffisant et le train a violemment heurté la voiture pour ensuite s'arrêter à "400 m au-delà du point d’impact". Selon ses indications, le taux d'alcoolémie du conducteur du TER était négatif.

Annonces

Annonces

"Aucun élément ne permet de savoir pour l'instant les raisons pour lesquelles "le véhicule s’était engagé sur les voies alors que les signaux -sonore et lumineux- et le système de barrièrage semblaient inviter à ne pas franchir le passage",

a ajouté le procureur. 

Cependant, les enquêteurs priorisent pour le moment l'hypothèse selon laquelle il s'agirait d'un acte volontaire de la femme car, la barrière du passage à niveau d’Avenay-Val-d’Or (Marne), où la collision a eu lieu était "enfoncée".

Ce qui pousse à penser que le véhicule aurait pu forcer le passage puisque selon Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau, ce passage à niveau n’est pas localisé dans des endroits sensibles, i.e. des endroits manquant de visibilité par exemple.

Annonces

Annonces

LES PROCHES DE LA VICTIME REJETTENT CES HYPOTHÈSES

Dans un tweet de TER Grand est, il est annoncé que la circulation ferroviaire entre Reims et Épernay "devrait reprendre ce (mardi)". Jusqu’à la reprise, des trajets sur cet axe sont assurés en car.

Annonces

Du côté des proches de la conductrice, ces hypothèses sont rejetées car, ils sont persuadés que l'accident n'est pas le fruit d’un geste volontaire de sa part.

Une enquête pour homicides involontaires contre X a été ouverte par le parquet de Reims et confiée à la section de recherche de Reims et la brigade de recherche d’Épernay pour tenter de déterminer les causes du drame.

Annonces

SEPT COLLÉGIENS BLESSÉS DANS UNE COLLISION DE LEUR BUS SCOLAIRE AVEC UN CAMION

Une tragédie qui rappelle la collision entre un bus de ramassage scolaire et un camion, sur la D75 à hauteur d’Aubigny-en-Artois (Nord), jeudi 24 janvier dernier.

Heureusement, l'issue de cet accident n'a pas été aussi fatale que celui de cette assistante maternelle et trois enfants qu’elle transportait dans sa voiture. Sur 35 élèves à bord du bus, il n’y a eu que 8 blessés légers dont la conductrice âgée de 56 ans.

Suite à l'incident, les passagers du bus ont été conduits à la salle multiactivités d’Aubigny-en-Artois par les pompiers et les gendarmes pour se réchauffer et se ressourcer. La plupart d’entre eux étaient émotionnellement choqués. Ils sont tous sortis de l’hôpital dans le courant de la journée.

Annonces

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.