Des habitants de la Dordogne demandent de tuer les cigales de leur jardin

Si pour certains le chant des cigales est un son relaxant, pour d’autres c’est tout à fait le contraire. En Dordogne, une entreprise de désinsectisation a reçu une demande pour éliminer des cigales. 

La cheffe de l’entreprise Allo 3D, Sylvie Cornu, a été choquée d’avoir reçu une surprenante demande dans sa boîte mail. Un client aurait sollicité le service de l’entreprise pour éradiquer les cigales de son jardin parce qu’elles font trop de bruit.

Madame Cornu a accordé une interview à France Bleu :

“J'ai complètement halluciné quand j'ai vu ça. C'est une première car d'habitude on nous appelle pour des puces, des punaises de lit, des moustiques, des mouches... mais pas des cigales quoi de toute façon maintenant on ne supporte plus le chant du coq, les clochers des églises dans les petits villages, les grenouilles... maintenant faudrait détruire les cigales”, 

s’exclame-t-elle. 

Avant, les gens se plaignaient des insectes nuisibles comme des puces, des moustiques ou des mouches, mais maintenant c’est allé un peu trop loin, selon la gérante de l’entreprise de désinsectisation de Ribérac.

Cette dernière a catégoriquement décliné la demande du particulier même si il y a un “gros chèque” en jeu. 

Pour Sylvie Cornu, tout cela va à l’encontre des éthiques et surtout de l’écologie. D’ailleurs, les cigales ne font pas partie des insectes nuisibles. La cheffe d’entreprise n’était pas la seule à réagir ainsi car les habitants de Ribérac sont eux aussi stupéfaits.

“C'est ridicule de vouloir les éliminer, c'est totalement aberrant”, 

a réagi Michel, auprès de France Bleu. 

"Les cigales ça m’inspire les moments de détente dans mon jardin alors on a la chance de vivre à la campagne et de pouvoir les entendre." raconte la Ribéracoise”,

a témoigné une Ribéracoise. 

Mais ce genre d’incident n’est pas une première en Dordogne. À Grignols, deux riverains sont en conflit de voisinage car les grenouilles de la mare du jardin de l’autre font trop de bruit pour l’autre.

Après sept ans de bataille judiciaire, un couple de personnes âgées a été condamné à reboucher la mare de leur jardin afin d’éradiquer les grenouilles. 

En Margny-lès-Compiègne, dans l'Oise, un conflit de voisinage a également éclaté à cause d’un coq. Une voisine a porté plainte contre son voisin car le coq Coco chantait trop fort et l’empêchait de dormir dans la journée.

Le propriétaire a été condamné par la justice à verser la somme de 500 euros à sa voisine et le coq a été exilé. 

Les postes connexes
Twitter/JeSuisNexcis
Actu France Jul 15, 2019
Un touriste a demandé un produit pouvant tuer les cigales au maire, dans le Gard
Twitter/le_Parisien
Animaux Jul 17, 2019
Le propriétaire du coq nommé Coco, condamné à verser 500 à sa voisine
Pixabay
Animaux Jul 18, 2019
Le propriétaire du coq Coco lance une pétition pour ramener son coq exilé
Jul 11, 2019
Pétition des résidents de l'Aisne pour mettre fin au chants des coqs