La Fondation Brigitte Bardot dénonce l’homme qui a arraché la tête d’un coq avec ses dents

De nos jours, il y a toujours des gens qui trouvent du plaisir en martyrisant des animaux. Et avec les réseaux sociaux, on découvre de plus en plus de challenge où les internautes se filment en faisant du mal à des animaux. Mais dans quel but ? 

La fondation Brigitte Bardot a relayé une vidéo qui fait froid dans le dos le vendredi 9 août 2019. On peut voir un homme en train de s’amuser à arracher d’un seul coup avec ses dents la tête d’un coq vivant. 

L’animal se débat pendant les quelques secondes où cette atrocité se produit. Puis l’homme recrache par terre la tête du coq.

"Je suis tombé sur cette vidéo par hasard sur un autre réseau social. Je me suis débrouillé pour me la procurer et identifier l’auteur des faits", 

a expliqué Daniel Raposo, représentant de la Fondation dans les Pyrénées-Atlantiques auprès du quotidien La République des Pyrénées.

L’homme dans la vidéo a été identifié par la fondation. Il s’agirait de Bixente Larralde, un champion de pelote basque. Selon l’organisme qui se bat pour la protection animale, les faits remontent en fin juin dernier.

La scène se serait produite dans un hôtel de Hasparren, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui est le lieu d’accueil des Masters d’Hasparren pendant les championnats. La fondation Brigitte Bardot a par conséquent porter plainte contre l’auteur de cette cruauté.

“J’ai envoyé tous les éléments à Paris, au service juridique de la fondation. Il a saisi notre cabinet d’avocats qui va déposer plainte au Pays basque sous peu", 

a ajouté le représentant de la Fondation au quotidien local. 

Les faits qui entourent le pelotari basque sont passibles de deux ans de prison et de 30 000 euros d’amende. Contacté par Mediabask, Bixente n’a pas réagi à la plainte déposée contre lui, mais il dit être conscient de son mauvais geste.

Quelques semaines avant la polémique sur cette vidéo de mise à mort de coq, une autre affaire de cruauté envers les animaux a refait surface.

Des gérants de l'enseigne Super U posent devant des animaux qu’ils ont eux-mêmes abattus lors d’un safari. Ils ont été obligés de démissionner après les photos de chasse controversées.

Les postes connexes
Actualités Apr 18, 2019
Brigitte Bardot a raconté le cadeau intime qu'elle a fait à la Première dame
Jul 11, 2019
Pétition des résidents de l'Aisne pour mettre fin au chants des coqs
People May 14, 2019
Île d'Oléron : Le coq Maurice aura un procès
pexels.com
Animaux Jun 06, 2019
Un chant spécial pour soutenir le coq Maurice à son procès