MediaTV

09 septembre 2019

Henri Sannier a 72 ans : qu’est devenu le journaliste après 50 ans à la télévision ?

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Henri Sannier a fait sa dernière apparition à la télévision jeudi 7 septembre 2017. Le journaliste, qui a pris sa retraite après 50 ans de service, a une nouvelle vie loin des plateaux télé.

Après avoir présenté “Tout le sport“ de 1988 à 2017, Henri Sannier a avoué qu’il n’avait pas envie de partir. Pourtant, l’homme de 72 ans a d’autres activités qui lui confèrent des responsabilités.

Depuis plus de 40 ans, Henri Sannier est maire de la commune d’Eaucourt-sur-Somme, une commune de plus de 400 habitants. Il préside également le Festival de l’Oiseau et de la Nature. Passionné de cyclisme, l’ex-journaliste a réalisé son rêve en présentant à deux reprises le Tour de France.

Annonces

C’est en référence à cette passion qu’il a créé la Ronde Picarde, une course cycliste qui se déroule entre Abbeville et Eaucourt-sur-Somme. Dans une interview accordée au Parisien, Henri Sannier est revenu sur ses 50 ans de carrière et le succès qu’il a connu.

Annonces

Après un passage à Lyon, le maire d’Eaucourt-sur-Somme a été nommé directeur de France 3 Normandie en 1976, il n’a même pas 30 ans. Les conditions de travail n’étant pas réunies, c’est au courage et à l’impertinence qu’Henri Sannier et son équipe travaillent comme de véritables “aventuriers de la télévision“.

Henri Sannier a fait 50 ans de carrière à France Télévision | Getty Images

Annonces

L’impertinence du jeune directeur de la chaîne a payé puisqu’il se fait remarquer par un style bien particulier.

“On a beaucoup innové : on faisait les journaux sans veste et sans cravate, on a été les premiers à faire du direct le matin à 6 h, on a consacré une émission de cinq heures au Mont Saint-Michel“,

se souvient-il.

Henri Sannier est fan de cyclisme | Getty Images

Annonces

Cette période va marquer Henri Sannier car c’est elle qui va déterminer la suite de sa carrière.

“C’est durant ces années que j’ai tout appris, c’était le déclic de ma carrière“,

affirme-t-il. Les années passées en Normandie ont fait d’Henri Sannier l’homme qu’il est aujourd’hui. Celui-ci avoue qu’il doit beaucoup à son passage dans la région.

“Quand on se démerde en Normandie, on est bon partout ailleurs“,

confie-t-il. C’est aussi lors de ses années en Normandie que le journaliste a fondé sa famille. Il y a rencontré son épouse et ses enfants sont nés à Caen.

Annonces

Henri Sannier a avoué qu'il ne voulait pas arrêter sa carrière | Getty Images

Grâce à style particulièrement régionaliste, le directeur est promu avec son équipe à Paris en 1986 pour créer le “19-20“. Pascal Vannier, l’un de ses proches collaborateurs de l’époque, pense que ce qu’ils ont réalisé était un exploit.

“C’est comme l’équipe de foot amateur qui monte au niveau national“,

a déclaré Pascal Vannier qui pense clairement que si cela s’est passé ainsi, c’est grâce à la dextérité de son patron.

Annonces