Gilets jaunes à Paris : Plus de 80 personnes ont été interpellées dans la matinée

La journée du samedi 21 septembre 2019 s'annonce mouvementée dans la capitale française. De nombreux événements ont eu lieu à Paris, notamment le 45ème acte des gilets jaunes qui ont semé la crainte d'un débordement.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Paris ce samedi. Des manifestations pour défendre différentes causes, dont les gilets jaunes, les marcheurs pour climat, les syndicalistes opposés à la réforme des retraites, mais aussi les Black Blocks se sont mobilisés.

Les forces de l'ordre ont déjà effectué des interpellations, comme l'a rapporté la préfecture à BFMTV. Ils ont interpellé 90 personnes à 12h20 après avoir contrôlé près de 1249 individus et en verbalisé 104.

De nombreux manifestants se sont vus bloqués par les forces de l'ordre dans le quartier de la gare Saint-Lazare. Dispersés par ces dernières au moyen des gaz lacrymogènes, ils ont pris la direction des Champs-Élysées.

Pour assurer la sécurité des quartiers de l'Etoile et des Champs-Elysées, les autorités ont procédé à une opération massive de fouille et de contrôle policier des personnes qui se trouvent sur les lieux.

Sur le haut des Champs-Elysées, en face du drugstore Publicis, un lanceur d'eau a été installé pour assurer les interventions en hauteur. Par ailleurs, deux agents de police assurent la protection du restaurant Fouquet's, saccagé le 16 mars 2019. Le local en question était barricadé. 

Les autorités affirment que ce jour de manifestations multiples à Paris leur laisse penser que la violence pourrait de nouveau sévir.

Selon une source sécuritaire, les risques de "convergence" entre les gilets jaunes et les "black blocs qui veulent tout casser" ainsi que celui d'"infiltration" de la marche pour le climat pourraient ainsi se présenter... 

D'après les informations fournies par BFMTV, un dispositif de sécurité de grande envergure a été mis en place par les autorités selon le préfet de police Didier Lallement, avec notamment 7 500 agents dans les rangs de la police.

Durant l'acte 23 des Gilets Jaunes, un manifestant a crié "Suicidez-vous" à des agents de police. Après que les agents des forces de l'ordre ont déposé plainte, le manifestant a été jugé et condamné à l'emprisonnement.

Les postes connexes
Getty Images
Macron Jul 15, 2019
Emmanuel Macron hué par des Gilets jaunes avant le défilé de la fête nationale
twitter.com/Julien_nry
Gilets jaunes Jun 22, 2019
Gilets jaunes : blocage du port de Saint-Malo, des centaines de Britanniques ont été piégés
Twitter/updayFR
Actu France Jun 21, 2019
L'automobiliste à Rouen qui a renversé 4 "gilets jaunes" est un policier mobile
twitter.com/RomainGrau
Gilets jaunes Jul 27, 2019
La permanence de Romain Grau, député LREM, prise pour cible par les Gilets jaunes